Réservé aux abonnés

Guerre des mémoires en Bosnie

En Suisse, qualifier le génocide de Srebrenica de "pseudo-massacre" est punissable. Sur place, les nationalistes serbes peuvent continuer à nier.

14 juin 2011, 05:02

Si les armes se sont tues depuis longtemps dans les Balkans, la guerre des mémoires fait rage en Bosnie, et l'arrestation de Ratko Mladic n'y changera rien.

"Je suis content que le principal responsable des massacres de 1992 à 1995 soit arrêté, mais triste que cette arrestation arrive si tard. Cela réveille ma douleur. Qu'est-ce que ça me fait, à moi, de le voir, en vie, dans son corps? Le corps des miens n'existe plus depuis longtemps. Il y a eu 8372 morts à Srebrenica. Aujourd'hui, je regrette de ne pas être le numéro 8373." Semso Salihovic, ancien commandant de l'armée bosniaque commente la...