Gel: cerises et pruneaux bâlois anéantis, plus de 19 millions de dégâts au total

Le froid a aussi fait de très importants dégâts dans les vergers bâlois. Les cerises sont détruites à 95%. Elles représentent plus de 60% du marché suisse. Même constat pour les pruneaux. C'est à peine mieux pour les pommes. Au total, les pertes s'élèvent à 19 millions de francs.

05 mai 2017, 17:21
Les cerises bâloises représentent plus de 60% du marché suisse. Les pommes et les pruneaux ont aussi été durement touchés. (illustration)

Il n'y aura pas de cerises bâloises dans les assiettes cet été. La récolte a été anéantie par le gel de la mi-avril. Les pruneaux ont connu le même sort. Les pommes ont aussi beaucoup souffert. Au total, les dommages se chiffrent à 19 millions de francs.

Les cerises de table de Bâle-Campagne représentent un tiers du marché suisse. Les cerises destinées à l'industrie, dont la récolte a été détruite à 95%, détiennent, elles, deux tiers des parts de marché.

Même triste bilan pour les pruneaux, dont un quart provient de Bâle-Campagne, indique vendredi la direction cantonale de l'économie et de la santé. Les pommiers ne donneront eux que 25% de leur rendement annuel.

Les dégâts sont également importants dans les vignes, les champs et les prairies. L'association des paysans de Bâle-Campagne s'attend à des foins en quantité largement réduite.

De nombreuses exploitations risquent de devoir mettre la clé sous la porte. Le Centre d'agriculture Ebenrain (LZE) de Sissach (BL) et les représentants de la branche sont à la recherche de solution.

Le LZE veut demander au canton d'augmenter ses aides aux exploitations de deux millions de francs, a-t-il précisé à l'ats. Il est également question de prêts sans intérêts et de chômage partiel.