Réservé aux abonnés

Des financements obscurs combattus

11 avr. 2017, 23:46
/ Màj. le 12 avr. 2017 à 00:01
In this image provided by the U.S. Navy, the USS Ross (DDG 71) fires a tomahawk land attack missile Friday, April 7, 2017, from the Mediterranean Sea. The United States blasted a Syrian air base with a barrage of cruise missiles in fiery retaliation for this week's gruesome chemical weapons attack against civilians.  (Mass Communication Specialist 3rd Class Robert S. Price/U.S. Navy via AP) US Syria

«L’argent pour les armes tue!». C’est le message qu’une activiste de 86 ans a sprayé hier matin sur une palissade de la BNS à Berne. L’action marquait le lancement de l’Initiative contre le commerce de guerre du Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA) et des Jeunes Verts. Ces derniers veulent interdire à la BNS et aux caisses de pension de financer des entreprises qui produisent du matériel de guerre. «Nos fonds d’épargne et de pension à tous investissent dans l’industrie opaque, non transparente et corrompue des armes», a fustigé Luzian Franzini, coprésident des Jeunes Verts.

Comment se fait-...