Crash d'hélicoptère: Héli-Lausanne sous le choc après l'accident dans le Doubs

Le dramatique accident d'hélicoptère survenu hier dans le Doubs et qui a coûté la vie à cinq personnes, a durement ébranlé la société Héli-Lausanne, propriétaire de l'appareil. Vendredi, la Fédération vaudoise des entrepreneurs (FVE) a mis en place une cellule de soutien psychologique afin d'aider son personnel.

03 oct. 2014, 11:29
L'hélicoptère s'est écrasé à l'écart du village sur un hangar.

Au lendemain du drame de Bart (F), la vie reprend douloureusement son cours. "On doit continuer à voler", a déclaré le responsable de la société d'hélicoptère Héli-Lausanne Patrick de Preux, "mais c'est épouvantable". Une cellule de soutien psychologique a été mise sur pied pour les employés de la FVE.

"On a des mandats à exécuter, des cours à donner. On doit continuer à voler, mais l'accident de Bart (F) c'est le pire qui puisse arriver à une compagnie d'hélicoptère. Le pilote était un copain, un associé", déclare vendredi Patrick de Preux, très affecté.

La société Héli-Lausanne, qui avait loué l'hélicoptère, est prête à répondre aux questions et à fournir les documents sur l'appareil. "Ces machines sont très bien suivies", affirme Patrick de Preux.

La Fédération vaudoise des entrepreneurs (FVE) a mis vendredi une cellule de soutien psychologique à disposition de son personnel. La veille, l'accident d'hélicoptère dans le Doubs a coûté la vie à trois membres de son comité directeur, une de ses employés et le pilote. Deux personnes sont grièvement blessées.

"Les collaborateurs peuvent disposer d'un soutien psychologique", a indiqué Frédéric Burnand, responsable de la communication de la FVE, revenant sur une information de "24 heures". Beaucoup sont "choqués, frappés, marqués".