Réservé aux abonnés

C’est aux cantons de jouer

La réforme de l’imposition, couplée, cette fois, à un financement de l’AVS, a passé haut la main le cap des urnes. Tous les cantons ont accepté le projet et la majorité d’entre eux doit se mettre à l’œuvre.

20 mai 2019, 00:01
Une personne passe devant les differentes affiches des partis politiques concernant les votations federales et cantonales du dimanche 19 mai, ce dimanche 19 mai 2019 a Geneve. Les citoyens suisses et genevois se prononceront le 19 mai sur les differents objets en votation federale (Loi relative a la reforme fiscale et au financement de l'AVS (RFFA) et la revision de la loi sur les armes), et cantonale (les lois visant a assainir la Caisse de prevoyance de l'Etat des Geneve (CPEG), la loi modifiant la loi sur les heures d'ouverture des magasins) plus d'autres objets. (KEYSTONE/Martial Trezzini) SUISSE AFFICHES VOTATIONS 19 MAI

Comme cela, oui! Cette fois-ci, le peuple suisse accepte de réformer la fiscalité de ses entreprises. Après l’échec, cinglant, de la troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III), il y a deux ans, le souverain a plébiscité, hier, par 66,4% des voix et tous les cantons, la nouvelle mouture du projet, la loi relative à la réforme fiscale et au financement de l’AVS (RFFA). La victoire n’est cependant que fédérale: la grande majorité des cantons doivent encore mettre sous toit leur propre déclinaison. Sans oublier que le Parti ouvrier populaire vaudois va déposer un recours pour vio...