Réservé aux abonnés

Briser le tabou de la maltraitance

16 sept. 2016, 23:44
/ Màj. le 17 sept. 2016 à 00:01
Bundesrat Guy Parmelin, links, und Philippe Rebord, neuer Chef der Armee, auf dem Weg zu einer Medienkonferenz, am Freitag, 16. September 2016, in Bern. (KEYSTONE/Peter Klaunzer) SCHWEIZ BUNDESRAT ARMEE

virginie giroud

«C’est une histoire de fous. Dans le village, beaucoup de gens sont au courant. Mais on ne sait pas quoi faire pour que ça s’arrête.»

Un retraité neuchâtelois nous contacte pour témoigner d’une situation de maltraitance vécue par un couple d’amis nonagénaires. Selon ses dires, ces deux personnes âgées subissent depuis des années une forme de harcèlement psychologique et financier de la part de leurs enfants, qui gèrent l’argent du ménage et versent chaque mois au couple de très petites sommes leur permettant à peine de survivre.

Le retraité, un ancien pasteur, soupçonne également ...