Réservé aux abonnés

Armes et suicides: le couple maudit

La question du suicide pèse lourd dans la campagne. Les psychiatres voient dans l'initiative un outil de prévention. Tous, sauf un. Confrontation.

11 janv. 2011, 05:03

Les associations de médecins, de psychiatres et de psychothérapeutes figurent en bonne place dans l'alliance qui soutient l'initiative «pour la protection face à la violence des armes».

Selon elles, une législation plus restrictive sur les armes à feu permettrait de sauver des vies, notamment parce que les suicides commis avec des armes à feu seraient majoritairement des actes impulsifs. En 2008, 239 personnes se sont ôté la vie avec une arme, essentiellement des hommes. Il se trouve un psychiatre, engagé en politique, p...