Réservé aux abonnés

Affaire Adeline: l'Etat de Genève pourrait être poursuivi

Me Ntah, l'avocat du compagnon de la sociothérapeute et de leur bébé, livre sa réaction sur le rapport.
11 oct. 2013, 00:01

Les responsabilités de l'Etat de Genève dans l'affaire Adeline sont posées. Le premier rapport d'expertise sur les processus de décisions qui ont abouti au meurtre de la jeune sociothérapeute met en exergue de nombreuses irrégularités. Il accable le Service d'application des peines et La Pâquerette, dont la directrice, en arrêt maladie, a été suspendue hier. Cette mesure provisionnelle a été prise à la suite de la publication du rapport.

Une demande en réparation des proches ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois