Une surfeuse frôle la mort au Portugal (vidéo)

La surfeuse brésilienne Maya Gabeira a pris de gros risques en tentant de surfer une monstrueuse vague sur les côtes portugaises lundi matin. Balayée par la déferlante, la sportive a dû être réanimée et hospitalisée. Le surfeur Carlos Burle est passé sans encombre sur le même spot.
29 oct. 2013, 12:34
epa03927764 Brazilian professional surfer Maya Gabeira is rescued after a giant wave knocked her unconscious in the surf zone, in Praia do Norte, in Nazare, Portugal, 28 October 2013.  EPA/JOSE SENA GOULAO

La jeune Maya Gabeira aurait pu surfer pour la dernière fois les vagues géantes de Nazaré, à une centaine de kilomètres au nord de Lisbonne. Embarquant sa planche pour défier une gigantesque vague lundi matin, la brésilienne de 26 ans n'a pas réussi son coup et a été balayée une première fois par ce monstre d'eau. En ressortant la tête de l'eau, elle a levé le bras pour appeler les secours, mais une deuxième vague l'a définitivement submergée.

Les secours ont sorti la jeune femme de l'eau inconsciente. Massage cardiaque et bouche à bouche l'ont  sorti d'affaire sur la plage avant d'être transférée à l'hôpital. Maya Gabeira s'est dépêchée de rassurer ses fans sur son compte Facebook, quelques heures à peine après son hospitalisation: “Une cheville cassée, rien de plus, à part beaucoup d'eau salée!” Et de reposter il y a quatre heures que sa sortie de l'hôpital est imminente.

Carlos Burle passe sans problème

Les plus grands surfers de la planète s'étaient donnés rendez-vous sur cette plage pour affronter les murs d'eau créés par la tempête Christian. Le brésilien Carlos Burle a défié sans problème les vagues et attend de savoir si sa performance lui permettra d'atteindre un nouveau record. Certains médias parlent de vagues de 17 mètres, mais il faudra attendre quelques jours avant d'avoir la version officielle.

Le record de la plus grosse vague jamais surfée au monde est détenu ce jour par l'Américain Garrett McNamara qui a défié un mur d'eau estimé à  23,77 mètres le 1er novembre 2011, toujours à Nazaré.