Polémique à l'air conditionné aux Mondiaux de badminton

L'air conditionné a t-il été débranché durant la finale messieurs des Mondiaux de badminton en Chine?

15 août 2013, 14:46
epa03820721 Lee Chong Wei of Malaysia receives medical attention during the men's singles final match against Lin Dan of China on day seven of the 2013 BWF World Championships in Guangzhou, China 11 August 2013.  EPA/MIKE PICKLES

Nouveau scandale dans le monde du badminton. Les organisateurs chinois nient avoir débranché l'air conditionné durant la finale messieurs des Mondiaux dimanche dernier à Canton, alors que l'entraîneur du finaliste malheureux malaisien dénonce une brusque et fatale hausse de la température.

"Une défaite est une défaite, je peux l'accepter. Mais je ne peux tolérer que les organisateurs arrêtent l'air conditionné au deuxième jeu", a déclaré à la presse malaisienne l'entraîneur de Lee Chong Wei, Tey Seu Bock. "Il faisait tellement chaud dans la salle que Chong Wei s'est déshydraté. Ce qui lui a valu des crampes", a ajouté l'entraîneur dans le quotidien The Star.

Le Chinois Lin Dan, champion du monde sortant, a remporté le deuxième jeu alors que son adversaire, le no 1 mondial Lee Chong Wei, semblait exténué par la température et souffrait de crampes. Lee a finalement abandonné dans le 3e jeu, laissant à Lin un cinquième titre mondial.

"Le comité d'organisation local a confirmé à la BWF (réd: la Fédération internationale) que l'air conditionné n'avait été débranché à aucun moment durant les finales, mais qu'il était réglé sur un débit faible depuis le début de la journée", indique la BWF dans un communiqué. "Cependant, avec l'afflux de spectateurs (...) la température a augmenté et il a fait plus chaud dans la salle", souligne ce communiqué.

Un journaliste de l'AFP a constaté que l'air conditionné, dont le flux gênait les joueurs d'un côté du court en influant sur la trajectoire des volants, avait cessé de souffler au début du deuxième jeu de la finale. Mené 1-0, le joueur chinois était alors passé du côté perturbé du court.

Le badminton avait fait scandale aux JO de Londres 2012, quand huit joueurs de double avaient été suspendus pour avoir volontairement perdu des matches de poules afin d'obtenir des adversaires moins dangereux en quarts de finale. Le 6 août dernier, la BWF a suspendu pour deux ans le joueur thaïlandais Bodin Issara et pour trois mois son ancien partenaire de double Maneepong Jongjit, pour une bagarre qui les avait opposés en juillet pendant la finale de l'Open du Canada.