«Une vitrine pour changer de standing»

La Suisse contre le Canada en demi-finale des championnats du monde? Retrouvez le commentaire de notre journaliste Gregory Cassaz.

18 mai 2018, 17:35
Gregory Cassaz, journaliste du Nouvelliste.

La Suisse peut éliminer le Canada. Et vivre ainsi la troisième finale mondiale de son histoire. Si elle parvient à décrocher son sésame samedi soir, il ne faudra surtout pas le voir comme un exploit. Contrairement à 2013 lorsqu’elle avait joué pour le titre face à la Suède. En cinq ans, l’équipe nationale a évolué. Aujourd’hui, plus rien n’est dû au hasard. Une présence en finale dimanche serait la suite logique de la progression d’un groupe qui est en train de trouver son identité propre.

Au fil des matchs, la Nati a gommé ses erreurs. Au fil des matchs, elle a chassé son complexe d’infériorité. Au fil des matchs, elle a intégré de nouveaux joueurs de NHL, finissant par s’appuyer sur une profondeur de banc jamais vue auparavant. Les joueurs de NHL, justement. Pour eux, ce sera bien plus qu’une demi-finale. Ils savent que la planète hockey aura les yeux rivés sur ce duel. Ce match permettra de savoir si les éléments suisses qui évoluent dans la plus prestigieuse ligue mondiale sont capables de franchir un nouveau cap.

S’ils permettent à la Suisse de marquer la différence face au Canada, alors ils changeront de standing. Ils basculeront dans une nouvelle catégorie, celle des joueurs influents de la NHL. Et c’est l’ensemble de la Suisse qui sera de plus en plus respecté. Et dire que la sélection nationale est en train de réaliser ce parcours sans Nico Hischier, son plus grand talent de tous les temps... 

>> A lire aussi: Comment l'équipe de Suisse de hockey peut-elle battre le Canada en demi-finale des mondiaux?