Hockey: la Suisse en quarts sans trembler

Impériale, l'équipe suisse de hockey poursuit son parcours exceptionnel aux Mondiaux de Stockholm. Les Suisses ont aligné leur cinquième succès de suite face au Danemark 4-1 et se qualifient pour les quarts de finale.

11 mai 2013, 15:11
Les Suisses n'ont pas douté face au Danemark.

La Suisse disputera les quarts de finale du Championnat du monde à Stockholm. Les Suisses ont fêté leur cinquième succès consécutif en battant 4-1 le Danemark pour assurer leur qualification.

La sélection helvétique sait également faire preuve de patience quand tout ne se déroule par comme elle veut. Face à des Danois, remarquablement regroupés et très forts dans l'engagement physique, les Suisses ne se sont pas trop découverts. Il est vrai que leur réussite insolente observée depuis le début du tournoi s'est une nouvelle fois invitée au début de la rencontre.

Le défenseur danois Oliver Lauridsen (Philadelphia Flyers) venait d'ajuster le poteau de Reto Berra que son coéquipier Storm écopait d'une pénalité récoltée dans le camp suisse. Sur le jeu de puissance qui suivait, Luca Cunti pouvait ouvrir le score après une belle triangulation avec Bodenmann et Hollenstein. On ne jouait même pas depuis 2 minutes et la Suisse faisait la course en tête. Un avantage crucial face à un adversaire aussi hermétique.

La grande arme des Suisses outre la patience fut son jeu en supériorité numérique. Trois buts à 5 contre 4, cela n'était plus arrivé depuis longtemps. Ryan Gardner (32e) et Nino Niederreiter (55e) ont profité d'un jeu de puissance pour régler le sort des Danois, qui ont subi leur quatrième revers contre la sélection helvétique en autant de matches dans le groupe A du Championnat du monde.

Dans cette partie longtemps serrée, la Suisse a pu compter sur un grand gardien: Reto Berra s'est montré décisif en deuxième période quand les Scandinaves ont été plus pressants devant la cage suisse. Le Zurichois, qui disputait son deuxième match du tournoi après la République tchèque, s'est montré l'égal de Martin Gerber. Du point de vue des portiers, la Suisse est bien fournie.

En défense, Roman Josi a brillé de tout son talent. L'arrière de Nashville s'est montré impérial devant son but et s'est révélé comme une redoutable arme offensive avec notamment son coup de force sur le 3-1 si important de Reto Suri (44e).

La Suisse affrontera la Norvège en position de leader dimanche à 20h15. Si elle veut terminer première de son groupe, elle ne peut que concéder qu'un point lors des deux dernières rencontres. L'ultime l'opposera à la Biélorussie.