Manchester United et City, PSG, Real et la Juve gagnent

Manchester United a produit du beau jeu malgré une entame délicate face à Wolfsburg ce mercredi soir pour la deuxième journée. ManU a, tout comme son voisin Manchester City, sauvé l'honneur des clubs anglais en s'imposant. Le CSKA, le PSG, le Real et la Juve ont tous gagné.

01 oct. 2015, 10:25
Chris Smalling buteur pour Manchester United ce mercredi soir en Ligue des Champions contre Wolfsburg

Manchester United a relevé l'honneur anglais dans cette semaine difficile pour ses clubs en Ligue des champions après les défaites d'Arsenal et Chelsea mardi. Les Red Devils ont battu Wolfsburg 2-1 lors de la 2e journée (groupe B).

Le spectacle s'est avéré agréable à Old Trafford. Caligiuri a lancé le match sur de très bonnes bases en ouvrant le score dès la 4e au terme d'une superbe action collective. Dès lors, les Red Devils devaient se lancer à l'abordage. Après plusieurs alertes, dont un monumental raté de Rooney servi sur un plateau par Martial (26e), les Anglais égalisaient grâce à un penalty de Mata (34e). Le défenseur signait le 2-1 (53e), grâce à une géniale talonnade de Mata. Wolfsburg se montrait menaçant dans les vingt dernières minutes et passait plusieurs fois près de l'égalisation.

Benaglio plutôt efficace

Tant Diego Benaglio que Ricardo Rodriguez ont été beaucoup sollicités. Le latéral a éprouvé quelques difficultés face à la vitesse de Martial, mais s'est généralement montré solide et n'a jamais hésité à venir se projeter en attaque. Il a aussi failli signer le 2-2 sur coup franc à la 87e. Quant au gardien suisse, il a réalisé plusieurs arrêts déterminants en première période, notamment devant Depay (37e), et ne pouvait rien sur les réussites mancuniennes.

A Moscou, le CSKA a battu le PSV Eindhoven 3-2. Musa (7e) et Doumbia (21e/36e pen) ont marqué en première mi-temps. L'attaquant ivoirien, ancien des Young Boys, manquait même un second penalty juste avant la pause. Lestienne, auteur d'un doublé (60e/68e), remettait les visiteurs à portée des Russes. Les quatre équipes du groupe comptent ainsi trois points après deux matches!

"Ibrahimmobile"

Dans le groupe A, le PSG a confirmé ses ambitions avec une victoire sans histoire face au Shakhtar Donetsk à Lviv (3-0) malgré un Ibrahimovic statique voire éteint en début de rencontre. Ce sont les défenseurs parisiens qui ont montré la voie: Aurier (7e) de la tête et David Luiz (23e) du... genou ont rapidement mis les visiteurs à l'abri. Ibrahimovic a ajouté le numéro trois en fin de match.

Comme le Real Madrid s'est aussi imposé en déplacement, 1-0 à Malmoe grâce aux 500e et 501e buts de la carrière de Ronaldo (29e/92e), les deux favoris comptent six points, et leurs adversaires zéro. Le suspense semble donc assez faible dans ce groupe. Ronaldo a aussi égalé Raul comme meilleur buteur de l'histoire du Real, avec 323 réalisations.

Le Benfica Lisbonne, vainqueur 2-1 à Madrid contre l'Atletico, a pris les commandes avec six points. Gaitan (37e) et Guedes (51e) ont répondu à l'ouverture du score de Correa (23e).

Astana et Galatasaray ont fait 2-2 dans une rencontre un peu bizarre: trois autogoals ont été inscrits entre la 77e et la 86e! Les Turcs ont mené à deux reprises, mais leurs deux buts contre leur camp ont permis aux Kazakhs d'obtenir le premier point de leur histoire à ce niveau.

Gladbach pas récompensé


Borussia Mönchengladbach a essuyé une cruelle défaite à l'issue de la 2e journée de la Ligue des champions (Groupe D). Les Allemands, longtemps admirables, se sont inclinés 2-1 (0-0) chez eux face à Manchester City sur un penalty d'Agüero à la dernière minute.

Requinqué depuis la démission de Lucien Favre, Mönchengladbach a joué à un excellent niveau pendant une bonne heure. Et avec un peu plus de réussite, les Fohlen auraient pu (dû ?) prendre plusieurs buts d'avance en première mi-temps, à l'image de ce penalty raté de Raffael (18e) ou des arrêts réflexes de Joe Hart sur ce même Raffael (34e) et Herrmann (37e). Ce n'est finalement qu'à la 54e minute que les hommes désormais entraînés par André Schubert ont trouvé l'ouverture par Stindl, à l'issue d'un contre amorcé par un remarquable Xhaka.

Las pour les Allemands, et heureusement pour l'entraîneur de City Manuel Pellegrini, dont la place aurait été sérieusement menacée en cas de quatrième défaite consécutive, l'impact physique de Manchester a fini par payer. 
Dans l'autre match de ce Groupe D, la Juventus a poursuivi son sans-faute en s'imposant 2-0 (1-0) chez elle face au FC Séville. Un parcours parfait sur la scène européenne, qui contraste évidemment avec le début de la saison raté de la Vieille Dame en Serie A (une seule victoire en 6 matches, 15e place).

Sans Stephan Lichtsteiner, qui souffre de mystérieux problèmes respiratoires, la Juventus a longtemps séché mercredi soir contre Séville.

 

Louis Van Gaal réagit àa victoire de ses Red Devils face à Wolfsburg.