Championnat du monde de curling: les Suisses médaillés de bronze

La Suisse s'est imposée 8-4 face au Japon au championnat du monde de curling, remportant ainsi la médaille de bronze.

07 avr. 2019, 22:39
Après les Mondiaux 2014 en Chine, ceux de 2017 à Edmonton, les Jeux olympiques à Pyoengchang l'an dernier, les Genevois ont terminé une nouvelle fois troisièmes.

Défaite en demi-finale par le Canada, la Suisse s'est bien remise dimanche, en remportant la médaille de bronze. Lors de la petite finale, l'équipe du skip Peter de Cruz a battu 8-4 le Japon.

Forcément, il y aura de la déception pour la bande du CC Genève. Une fois de plus, la finale leur a échappé dans un grand championnat. Mais comme toujours, Peter de Cruz et ses potes se sont rebiffés au bon moment, pour accrocher cette médaille de bronze qu'ils connaissent désormais par coeur.

Après les Mondiaux 2014 en Chine, ceux de 2017 à Edmonton, les Jeux olympiques à Pyoengchang l'an dernier, les Genevois ont donc terminé une nouvelle fois troisièmes. La performance demeure remarquable. Même si le petit sucre n'est pas passé loin.

 

 

Le coup fantatstique de Schwarz

Car de ce week-end en deux actes, on gardera surtout en mémoire l'épique demi-finale contre le Canada de Kevin Koe du samedi soir. Une partie ultra serrée, qui ne s'est décidée finalement que sur un coup de dès. Ou plutôt une nouvelle pierre tellement bien jouée par le skip canadien dans l'end supplémentaire. Quelques centimètres pour s'imposer 6-5 et filer en finale, où le Canada défie la Suède dans la nuit de dimanche à lundi.

Le coup est rude. Mais il en faut plus à De Cruz & co. L'échec total n'est pas une option, mieux vaut être sur le podium que le regarder de loin. Alors, contre le Japon dimanche, la Suisse a su relever la tête lors de sa petite finale.

Pas tout de suite certes, puisque les Genevois ont encaissé un cinglant coup de trois au 4e end. Mais ils se sont remis dedans. Et Benoît Schwarz, le talentueux numéro 4 helvétique, en manque de réussite jusque-là, a envoyé une pierre dont il a le secret à la 7e reprise. De quoi marquer quatre points et s'envoler vers la médaille désirée.