Réservé aux abonnés

"L'enfant a plus besoin d'adultes que de psys"

Alain Valterio fustige la névrose collective engendrée par la thérapie sortie de ses murs.
23 juin 2014, 00:01
data_art_2420258.jpg

Partout, elle est partout. Pour le psychologue jungien Alain Valterio, l'omniprésence de la culture de la thérapie dans tous les interstices de notre société influence directement notre vocabulaire, nos jugements, nos rapports aux autres, et le regard que nous portons sur la vie... Et le moins que l'on puisse dire, c'est que pour lui ce n'est pas toujours une réussite! Sortie de son contexte, le cabinet du thérapeute, cette culture enferme l'individu dans une pensée correcte qui impose ses propres refoulements plus que de le ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois