Vidéo de l'EI qui menace de tuer l'otage jordanien: la voix est probablement celle de l'otage japonais

La voix d'un nouveau message de menace de l'EI semble bien être celle de l'otage japonais Kenji Goto. L'Etat islamique réclame à la Jordanie la libération d'une femme contre l'otage nippon et menace d'exécuter le pilote jordanien si l'échange n'est pas fait ce jour.

29 janv. 2015, 09:41
epa04590755 (FILE) A composite image showing handout photos made available by Jordanian News Agency showing Jordanian pilot Lieutenant Mu'ath al-Kaseasbeh (R), captured by Islamic State group's fighters after they shot down his warplane, and Sajida Mubarak al-Rishawi (L), the woman suicide-bomber who failed to blow herself up as part of bomb attacks in a Jordanian hotel in 2005, Amman, Jordan 24 April 2006. Jordan is willing to release a jailed female militant in exchange for a Jordanian fighter pilot held by Islamic State, a government minister said 28 January 2015, as a deadline loomed for two hostages held by the jihadist militia..'Since the start of the crisis, Jordan has given the priority to guarantee the safety of Mu'ath al-Kasasbeh's safety,' Jordanian Minister of State for Information Mohammed al-Mumani said, referring to the pilot captured by the jihadist group in December in Syria..The minister made no mention of Kenji Goto, a Japanese journalist who the extremist group is threatening to kill. In a recording released 27 January 2015 by the Islamic State, a desperate Goto warned the jihadist group would kill him and the pilot unless Sajida al-Rishawi was freed from a Jordanian jail within 24 hours, which would be Wednesday afternoon in Syria.  EPA/JORDAN NEWS AGENCY / HANDOUT  HANDOUT EDITORIAL USE ONLY/NO SALES

Le gouvernement japonais a estimé jeudi que la voix entendue sur un nouveau message de menace attribué au groupe Etat islamique (EI) est très probablement celle de l'otage nippon Kenji Goto. Ce qui accréditerait la provenance de la vidéo en question.

"Nous allons faire de notre mieux pour obtenir sa libération au plus vite", a affirmé le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, Il a répété que Tokyo a demandé la coopération de la Jordanie qui est est aussi concernée par cette affaire puisqu'un de ses pilotes est détenu avec M. Goto et menacé d'être exécuté jeudi.

M. Abe a présidé ensuite une réunion des membres concernés du gouvernement. L'aide de la Turquie et d'autres nations a aussi été requise par les autorités nippones qui manquent d'expérience pour gérer ce type de dossier très délicat.

Jusqu'à 16 heures

La nouvelle vidéo attribuée à l'EI a été mise en ligne dans la nuit de mercredi à jeudi, a indiqué le centre américain de surveillance des sites islamistes (SITE). La forme de cet enregistrement rappelle les deux précédents, dont la crédibilité a été jugée élevée par le gouvernement japonais.

L'heure du nouvel ultimatum serait entre 23h30 et 24h00 au Japon (15h30 et 16h00 en Suisse), d'après des sources officielles citées par l'agence Kyodo. L'EI veut échanger M. Goto contre l'Irakienne Sajida al-Rishawi, condamnée à mort en Jordanie pour sa participation à une vague d'attentats en 2005 à Amman.

Un choix difficile

Cette option est difficile à accepter pour le gouvernement et l'opinion publique de Jordanie, pour qui la libération du pilote jordanien Maaz al-Kassasbeh constitue la priorité.

Tokyo tente cependant de persuader le gouvernement jordanien de sauver M. Goto. Les Japonais ont été choqués par l'exécution la semaine passée d'un autre otage de l'EI, Haruna Yukawa, un citoyen nippon qui avait été capturé en août, avant M. Goto parti à sa recherche et enlevé à son tour fin octobre ou début novembre.