Réservé aux abonnés

Une loi pour interdire les études genre

19 juin 2020, 00:01
A protester stands outside the presidential palace in Bucharest, Romania, Thursday, June 18, 2020, during a rally against a law banning the teaching of gender studies. Dozens of protesters gathered outside Bucharest's Cotroceni Presidential Palace, to express their opposition to a law banning the teaching of gender studies in the country's schools and universities and call on President Klaus Iohannis to reject signing the bill and send it back to parliament. (AP Photo/Vadim Ghirda)
ArcInfo

Ce manifestant se tenait avec d’autres devant le palais présidentiel, à Bucarest. Ils demandaient, hier, au président roumain Klaus Iohannis de ne pas promulguer une loi interdisant les études genre et de renvoyer le projet au Parlement. Grossièrement, les études genre considèrent que la masculinité et la féminité ne relèvent pas de la biologie, mais sont une construction sociale. Avec cette loi «la Roumanie s’aligne sur des positions promues par la Hongrie et la Pologne, devenant un régime qui introduit la police de la pensée», s’est indigné l’universitaire et sénateur Vlad Alexandrescu, dont...