Tintin au Congo sort blanchi du tribunal

La cour d'appel de Bruxelles a jugé que la bande dessinée "Tintin au Congo" de Hergé ne contenait pas de propos racistes ou méchants comme l'estimaient deux associations.

06 déc. 2012, 13:40
Le citoyen congolais Bienvenu Mbutu-Mondondo montre l'album de Tintin qui le choque.

Tintin au Congo ne sera pas retiré de la vente révèle le site RTL.be. La Cour d'appel de Bruxelles n'a pas accédé à la demande des associations Le Cran (Conseil Représentatif des Associations Noires) et Bienvenu Mbutu Mondondo qui estimaient que "Tintin au Congo" contient des propos racistes. Elles réclamaient aux éditions Casterman et à la SA Moulinsart de cesser toute exploitation commerciale de la bande dessinée ou à titre subsidiaire, d'y joindre un avertissement.

La justice belge a motivé sa décision arguant qu'Hergé ne "pouvait avoir en 1930 le même état d'esprit que celui qui allait inspirer, un demi-siècle plus tard, la loi de 1981 (réprimant le racisme)". Ajoutant que des pans entiers de la littérature devrait être interdits. Notamment des œuvres de Voltaire, raciste notoire. 

Les magistrats belges ont également expliqué que le but principal d'Hergé était de divertir ses lecteurs. Que l'auteur n'est jamais allé au Congo et s'est inspiré de documentation de l'époque du Musée colonial de Tervuren et n'a fait que reproduire les stéréotypes véhiculés par le milieu bourgeois et catholique.
 
L'album "Tintin au Congo" a déclenché la polémique à plusieurs reprises en Belgique, en France et autres pays plus lointain. Certains pays ne commercialisent d'ailleurs pas l'album. Dans plusieurs Etats comme la Suède ou les Etats-Unis, des bibliothèques ont même retiré l'ouvrage des rayons, le jugeant raciste.