San Francisco: deux morts et 182 blessés dans le crash d'un Boeing 777

Un Boeing 777 de la compagnie sud-coréenne Asiana Airlines en provenance de Séoul a raté son atterrissage et pris feu à l'aéroport de San Francisco samedi. Selon un dernier bilan, la catastrophe a fait au deux morts et 182 blessés.

07 juil. 2013, 15:17
Le Boeing 777 de la compagnie sud-coréenne Asiana Airlines en provenance de Séoul a raté son atterrissage et pris feu sur la piste.

Un Boeing 777 d'Asiana Airlines a raté son atterrissage et pris feu à l'aéroport de San Francisco samedi faisant 2 morts et 182 blessés parmi les 307 passagers et membres d'équipage. Il s'agit du premier accident mortel pour ce type d'avion mis en service par Boeing en 1995.

"D'après ce que nous savons, il n'y a pas eu de problème de moteur ou mécanique" avant le crash, a dit le PDG de la compagnie sud-coréenne, Yoon Young-Doo. Il a souligné que les pilotes étaient chevronnés avec environ 10'000 heures de vol chacun. L'agent du FBI David Johnson a affirmé qu'il n'y a "aucune indication d'un quelconque acte terroriste ou criminel lié à l'accident".

Avion coupé en deux

Il était environ 11h30 (20h30 en Suisse) lorsque la queue de l'appareil a touché le tarmac, déstabilisant l'avion. Sous la violence du choc, l'arrière du Boeing a été arraché du reste du fuselage. Les télévisions ont montré en boucle les images impressionnantes de l'appareil, entouré de débris.

Un survivant a raconté à la chaîne CNN le moment terrible où la queue de l'avion a heurté le sol, envoyant dans le vide plusieurs membres de l'équipage. "Ils sont tous tombés, c'est la chose la plus terrible que j'aie jamais vue", s'est souvenu Elliott Stone.

Deux adolescentes tuées

Les victimes sont deux adolescentes chinoises, selon le ministère sud-coréen des Transports et Asiana. Parmi les 291 passagers, figuraient 77 Coréens, 141 Chinois, 61 Américains et un Japonais. L'avion avait commencé son voyage à Shanghai avant de faire escale à Séoul et de continuer jusqu'à San Francisco.

Selon le chef-adjoint des pompiers de San Francisco, Dale Carnes, 49 blessés "sont dans un état sérieux". Le San Francisco General Hospital a accueilli 52 patients, dont au moins deux enfants. Samedi soir, cinq personnes hospitalisées étaient toujours dans un état "critique", selon la porte-parole de l'établissement, Rachel Kagan.

Système de guidage éteint

Un système de navigation qui aide les pilotes à accomplir la descente de l'avion en cas de mauvaises conditions météorologiques était éteint. Des spécialistes en sécurité aérienne ont expliqué qu'il était fréquent que le système de guidage Glide Path soit désactivé lorsqu'un atterrissage ne présentait pas de danger particulier.

On devrait en savoir plus sur les conditions exactes du crash dans les prochains jours. Le ministère sud-coréen des Transports a précisé avoir dépêché une équipe de quatre personnes pour inspecter la carcasse du Boeing.

Des enquêteurs fédéraux américains sont aussi sur place pour tenter de déterminer les causes de l'accident. La boîte noire, qui se situe dans la queue de l'appareil, devrait pouvoir livrer rapidement ses informations.

Le président américain Barack Obama, informé de l'accident, "a demandé à ses équipes de rester en contact permanent avec les autorités fédérales, californiennes et locales", selon un communiqué de la Maison Blanche.

Futurs B-777 pour Swiss

Cet accident risque d'entacher la réputation de la compagnie aérienne sud-coréenne, membre du groupe Star Alliance, qui gère une flotte de 80 appareils et avait déjà connu deux accidents meurtriers depuis sa création en 1988.

Le long-courrier accidenté est un Boing 777-200. En mars dernier, Swiss a annoncé l'acquisition de six B-777-300ER qui seront mis en service à partir de 2016, en remplacement des Airbus A-340.