Londres: un homme armé d'un couteau arrêté devant Buckingham

Un homme a été arrêté lundi à Londres alors qu'il tentait de pénétrer dans le palais de Buckingham armé d'un couteau.
14 oct. 2013, 18:02
La reine n'était pas présente dans le palais au moment de l'incident.

Un homme qui portait sur lui un couteau a été arrêté lundi alors qu'il tentait d'entrer dans le palais de Buckingham, résidence de la reine Elizabeth II à Londres, a annoncé la police britannique. Il a été placé en garde à vue dans un commissariat de la capitale.

"L'homme, âgé de 44 ans, a tenté d'entrer dans le palais de Buckingham par la porte centrale côté nord, mais a été appréhendé immédiatement par la police", a indiqué Scotland Yard dans un communiqué, précisant que l'incident s'était produit vers 11h30 (10h30 GMT).

"L'homme a été fouillé, un couteau a été trouvé en sa possession et saisi", ajoute la police, précisant que personne n'avait été blessé. La reine n'était pas présente dans le palais au moment de l'incident, a précisé une porte-parole de Buckingham Palace.

Les tentatives d'intrusion au palais ne sont pas exceptionnelles. Début septembre, la police avait annoncé avoir arrêté deux hommes soupçonnés d'avoir voulu cambrioler le palais. L'un d'eux avait franchi les grilles de la résidence royale. L'incident avait conduit à un renforcement des procédures de sécurité.

Arrestations et perquisitions

La police antiterrorisme interrogeait lundi quatre hommes arrêtés la veille dans divers quartiers de la capitale britannique, y compris à proximité de la Tour de Londres, haut lieu touristique, où les policiers ont stoppé une voiture en tirant dans les pneus. Selon des témoins, une vingtaine de policiers ont participé à l'arrestation d'un troisième homme à Bayswater, dans l'ouest de Londres.

Tous de nationalité britannique, les suspects interpellés dimanche soir sont respectivement originaires de Turquie, d'Algérie, du Pakistan et d'Azerbaïdjan, ont précisé les enquêteurs. Agés de 25 à 29 ans, ils sont soupçonnés "de préparation d'un acte terroriste".

Aucun détail n'a été fourni officiellement sur le projet d'attentat qui leur est prêté, mais la BBC a cité des sources gouvernementales pour faire état d'une affaire "potentiellement très sérieuse". Ils peuvent être détenus à des fins d'interrogatoire pour une durée pouvant aller jusqu'à 14 jours. Des perquisitions étaient en cours lundi matin à six adresses londoniennes différentes.