Le violon Stradivarius volé le 27 janvier retrouvé, voleurs arrêtés

Le violon volé la semaine dernière à Milwaukee (Wisconsin, USA), un Stradivarius rare de 300 ans, a été retrouvé jeudi. La police a arrêté les malfrats.

07 févr. 2014, 07:14
La valeur de ce violon est estimée à 5 millions de dollars. L'instrument avait été volé le 27 janvier sur le parking d'une salle de concert après la représentation.

Un violon Stradivarius rare et précieux a été retrouvé dans de bonnes conditions, a annoncé jeudi la police. Il avait été volé la semaine dernière dans l'Etat américain du Wisconsin (nord).

Une photo de l'instrument, un violon de 300 ans confectionné par le célèbre artisan italien Antonio Stradivari, a été postée sur le compte Twitter de la police de Milwaukee pour célébrer sa retrouvaille en bon état.

Le Stradivarius avait été dérobé dans la soirée du 27 janvier lorsque trois voleurs armés, deux hommes et une femme, avaient attaqué le premier violon de l'Orchestre Symphonique de Milwaukee Frank Almond après une représentation au Wisconsin Lutheran College.

La police avait été en mesure de retrouver rapidement l'étui à violon, mais elle n'avait pas réussi à convaincre les voleurs, arrêtés lundi, de lui dire où se trouvait le précieux instrument.

Finalement, les policiers ont pu mettre la main sur le Stradivarius, qui avait été caché dans une valise, elle-même placée dans un grenier d'une demeure dans l'est de la ville.

Prêté anonymement

Il existe encore près de 600 violons Stradivarius, qui sont prisés pour leur incroyable, et inimitable, sonorité. L'un d'entre eux avait rapporté quelque 11 millions d'euros (13,5 millions de dollars) lors d'une vente aux enchères de charité en 2011 pour les victimes du tsunami au Japon.

Le Lipinski Stradivarius volé la semaine dernière était prêté par un donateur anonyme. La famille de ce dernier, basée dans le Wisconsin, le possédait depuis plus de 50 ans.

Les autorités ont écarté la possibilité que les trois voleurs puissent faire partie d'un réseau organisé.

L'un d'entre eux, Salah Jones, avait déjà fait les gros titres en 1999 lorsqu'il avait volé une peinture d'une galerie d'art de Milwaukee et ensuite essayé de la revendre, selon la presse locale.