Réservé aux abonnés

Le premier ministre contraint à la démission au Luxembourg

11 juil. 2013, 00:01
data_art_1687250.jpg

IRREGULARITES L'inamovible Jean-Claude Juncker est mis en difficulté par une affaire d'espionnage. La défection de ses alliés socialistes provoque son départ.

BRUXELLES JEAN-JACQUES MÉVEL

Jean-Claude Juncker, pilier de l'Europe et premier ministre du Luxembourg, a été contraint à la démission hier soir. Usé par dix-huit ans de pouvoir, le doyen des dirigeants du Vieux Continent semblait n'avoir plus d'autre choix que la démission ou la censure. Pour deux raisons désormais familières dans l'UE. L'euro d'abord, auquel il a consacré trop de temps aux dépens des affaires du pays. Et l'espionnag...