L'ouragan Matthew frappe la côte est de la Floride

Comme prévu, l'ouragan Matthew déferle sur les côtes américaines. Malgré un affaiblissement de sa puissance tôt vendredi, l'intempérie reste extrêmement dangereuse.

07 oct. 2016, 09:48
/ Màj. le 07 oct. 2016 à 17:46
L'ouragan, qui a ravagé les Caraïbes, arrive en Floride.

L'ouragan Matthew, dont les pluies torrentielles et les bourrasques d'une centaine de km/h battent la côte Est de la Floride, a faibli tôt vendredi. Mais il "reste extrêmement dangereux", selon le centre américain de surveillance des ouragans (NHC).

Matthew, encore catégorie 4 il y a quelques heures, est désormais catégorie 3 sur l'échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5.

 

 

Il se rapproche de la Floride à une vingtaine de km/h après avoir semé la désolation en Haïti, où il a fait des dizaines ou des centaines de morts selon des bilans encore partiels. Il a aussi provoqué des dégâts importants en République dominicaine, à Cuba et aux Bahamas.

 

 

A 08h00, il croisait à 70 km au large de Vero Beach, entre Orlando et Miami, et à quelque 125 km de Cap Canaveral, le mythique site de lancement de la Nasa.

 

 

La Floride, comme la Géorgie et la Caroline du Sud ont sommé plus de 2,5 millions d'habitants d'évacuer les côtes. Il faudra attendre la levée du jour pour savoir si ces injonctions ont été vraiment suivies d'effets.

L'ouragan pourrait causer d'importants dégâts jusque très loin dans les terres en fonction de sa trajectoire.

 

 

Selon le NHC, il devrait "passer près ou au-dessus de la côte est de la péninsule de la Floride jusque dans la nuit de vendredi" et ensuite poursuivre sa route vers le nord le long de la côte pour frapper la Géorgie et la Caroline du Sud.

 

 

Obama annonce que le pire a été évité

Le président américain Barack Obama a estimé vendredi que les habitants du sud de la Floride avaient évité le pire après le passage de l'ouragan Matthew. Il a toutefois mis en garde contre une possible montée des eaux.

"Il s'agit toujours d'un ouragan vraiment dangereux", a déclaré M. Obama depuis le Bureau ovale, où il a réuni les responsables chargés du dossier, parmi lesquels Craig Fugate, président de l'Agence fédérale des situations d'urgence (Fema).

"Nous avons constaté des dégâts matériels importants dans certaines parties du sud de la Floride. Je pense que la principale inquiétude à ce stade n'est pas seulement la force des vents mais la montée des eaux", a-t-il ajouté.

L'ouragan, retombé en catégorie 3, longeait vendredi les côtes de la Floride en remontant vers le nord, sans y faire pour l'heure de gros dégâts. Son passage a toutefois provoqué la mort d'une personne, victime d'un accident cardiaque mais qui n'a pu être secourue. Elle est la première victime de la violente tempête sur le sol américain.