Réservé aux abonnés

Inculpation dangereuse

La CPI a demandé l'inculpation d'El-Béchir, le président soudanais, pour les atrocités perpétrées au Darfour. Le président du Groupe des sages de l'Union africaine craint que cette inculpaton soit risquée.

17 juil. 2008, 14:09

Le président du Groupe des sages de l’Union africaine, l’ancien président algérien Ahmed Ben Bella, a dit craindre jeudi qu’une inculpation pour génocide du président soudanais Omar el-Béchir par la Cour pénale internationale (CPI) n’entraîne «beaucoup de danger».

«Si de fait nous ne trouvons pas une solution, ce pourrait être une façon inconstitutionnelle d’écarter un chef d’Etat», a-t-il déclaré à Addis Abeba, où se trouve le si&eg...