Greenpeace dénonce le partenariat entre LEGO et Shell

Greenpeace a lancé la semaine dernière une campagne internationale qui appelle LEGO à renoncer à son partenariat avec Shell.

10 juil. 2014, 12:52
greenpeace lego shell

L’association écologique Greenpeace presse le fabricant de jouet LEGO à mettre fin à son partenariat publicitaire avec la compagnie pétrolière Shell. Elle a lancé le 1er juillet une campagne internationale assortie d’une pétition qui a récolté à ce jour quelque 330'000 signatures.

Greenpeace ne demande pas de boycotter LEGO. L’ONG avoue même être fan de ces petites briques qui offrent d’infinies possibilités de création. Le problème, c’est son association avec Shell et la présence de ses logos dans le monde des petites figurines.

Ce sont les projets pétroliers de Shell en Arctique qui mobilisent particulièrement Greenpeace. "Oui, les LEGOS sont des figurines fabriquées à partir de plastique, donc de pétrole. Mais LEGO s’est déjà engagé à remplacer ce pétrole par une alternative durable à l’horizon 2030. Nous connaissons et reconnaissons ces efforts de la marque. Mais en s’associant à Shell, LEGO lui offre une partie de son image et lui permet de nettoyer sa réputation de pollueur!»

Réponse de LEGO

De son côté, le patron de LEGO Jørgen Vig Knudstorp a répondu mercredi passé par une fin de non-recevoir. "Nous encourageons Shell à assumer pleinement ses responsabilités, quelle que soit la région où le groupe mène ses activités", indique-t-il dans un communiqué. Mais, souligne le PDG, "nous sommes liés à Shell par un contrat à long terme passé en 2011 et nous souhaitons l'honorer".

La vidéo mise en ligne par Greenpeace: