Grèce: arrestation d'un ex-banquier pour blanchiment d'argent et fraude

Recherché dans une affaire de fraude, l'ex-directeur général de la banque postale grecque TT a été arrêté ce mercredi à Athènes lors de son retour de Turquie.

05 févr. 2014, 12:00
L'ex-directeur général de la banque postale grecque (TT), Anguelos Filippidis, a été arrêté mercredi à l'aéroport d'Athènes pour fraude et blanchiment d'argent.

L'ex-directeur général de la banque postale grecque (TT), Anguelos Filippidis, a été arrêté mercredi à l'aéroport d'Athènes après son retour de Turquie, a-t-on appris de source judiciaire. L'homme était recherché pour son rôle dans une affaire retentissante de fraude.

M. Filippidis doit être transféré devant le parquet d'Athènes, selon la même source. Il avait été arrêté en janvier à Istanbul et placé en détention provisoire pendant trois semaines en vertu d'un mandat international issu à la suite des poursuites pénales lancées à son encontre par la justice grecque pour des prêts de complaisance sans garantie de plusieurs millions, accordés à des hommes d'affaires en Grèce.

L'accusé a nié ces accusations, soulignant que les prêts ont été accordés à la suite des décisions prises à l'unanimité par le conseil d'administration de la TT.

Vingt-cinq personnes au total sont visées par l'information judiciaire dans le cadre de ce scandale. Parmi elles figure Anastassia Sakellariou, ex-responsable de TT, actuellement à la tête du Fonds hellénique de stabilité financière.

L'enquête avait commencé après la découverte d'un trou de 400 millions d'euros dans les comptes de la TT, qui en 2013 avait été scindée en deux entités. Celle dotée d'actifs sains a été acquise par Eurobank lors de la restructuration du secteur bancaire grec, achevé en été 2013.

Plusieurs enquêtes judiciaires sur des affaires de corruption sont en cours actuellement en Grèce où le gouvernement met en avant sa volonté de lutter contre les malversations financières qui ont coûté cher au pays frappé par la crise de la dette.