Egypte: peine annulée pour une avocate des droits de l'Homme

L'avocate des droits de l'Homme Mahienour el-Massry a vu sa peine de six mois de prison annulée dimanche. Elle était poursuivie pour manifestation illégale et serait bientôt libérée.

21 sept. 2014, 18:48
L'armée égyptienne a connu une de ses plus grosses attaques armée samedi.

La décision du tribunal est le "résultat de la campagne contre cette loi controversée", a déclaré Me Hafez, en référence à la promulgation fin novembre d'une loi interdisant tout défilé n'ayant pas obtenu au préalable une autorisation du ministère de l'Intérieur.

Mme el-Massry était accusée d'avoir participé à une manifestation "illégale" en vertu de cette loi. Elle a été condamnée en première instance à deux ans de prison avant qu'une cour d'appel n'allège en juillet dernier cette peine à six mois.

Sous tous les régimes

Plusieurs fois détenue sous le régime de Hosni Moubarak, Mahienour el-Massry a été l'une des figures de la révolte de 2011 qui a mis fin à 30 ans de pouvoir absolu du "raïs". Elle a ensuite été à nouveau condamnée sous la présidence de Mohamed Morsi et désormais sous celle de son tombeur, l'ex-chef de l'armée Abdel Fattah al-Sissi.

Fin juin, alors qu'elle était derrière les barreaux, Mme el-Massry s'est vu attribuer le prix français Ludovic-Trarieux 2014, décerné chaque année à un avocat ayant illustré "la défense du respect des droits de l'Homme".