Réservé aux abonnés

Barzani unit ses voisins contre lui

En mobilisant le Kurdistan irakien au référendum d’autodétermination, hier, le président a renforcé l’axe anti-indépendance.

25 sept. 2017, 21:09
/ Màj. le 26 sept. 2017 à 00:01
epa06225364 An Iraqi Kurd woman picks up ballot paper before casting her vote at a polling station during Kurdistan independence referendum in Erbil, Kurdistan region in northern Iraq, 25 September 2017. The Kurdistan region is an autonomous region in northern Iraq since 1991, with an estimated population of 5.3 million people. The region share borders with Turkey, Iran, and Syria, all of which have large Kurdish minorities. On 25 September the Kurdistan region holds a referendum for independence and the creation of the state of Kurdistan amidst divided international support.  EPA/MOHAMED MESSARA IRAQ KURDISTAN REFERENDUM

A 8 heures précises, pour l’ouverture du scrutin, le chant du muezzin s’élève au-dessus des mosquées et les cloches des églises battent à la volée. Le Kurdistan irakien se réveille pour se prononcer sur son indépendance, malgré l’hostilité de l’Irak et des pays voisins. C’est un jour de fête et de cérémonie. Des hommes ont sorti le costume traditionnel kurde avec son pantalon bouffant, sa veste courte et sa large écharpe serrée autour de la taille. Des femmes arborent des robes chamarrées brodées de fils dorés. Des garçons et des fillettes portent l’uniforme des peshmergas, les combattants kur...