Australie: un avion de Malaysia Airlines contraint de revenir atterrir à Melbourne suite à une fausse alerte à la bombe

À bord d'un vol de Malaysia Airlines à destination de Kuala Lumpur, un homme a affirmé qu'il voyageait avec une bombe. Le perturbateur a ainsi contraint l'appareil de se poser à Melbourne, dans son aéroport de départ. Le suspect, qui a été interpellé, aurait eu des problèmes psychiques par le passé.

01 juin 2017, 07:17
Avant son interpellation, l'homme avait tenté d'entrer dans le cockpit et avait menacé la sécurité des passagers et du personnel de bord.

Un vol de Malaysia Airlines à destination de Kuala Lumpur a été contraint de revenir atterrir à Melbourne mercredi soir après qu'un passager, apparemment saoul, a affirmé qu'il transportait une bombe. L'homme a été maîtrisé et arrêté par la police australienne.

"Ce n'est pas un détournement. Un passager perturbateur a essayé de rentrer dans la cabine de pilotage", a indiqué le vice-ministre malaisien des transports. "Le passager, de nationalité sri-lankaise, a affirmé qu'il détenait une bombe. Ce n'était pas une bombe, mais un rechargeur de batterie".

"Tout le monde à bord est sain et sauf", a précisé le vice-ministre. Le passager sri-lankais "a été menotté et débarqué par des agents de sécurité australiens".

L'homme "a tenté d'entrer dans le cockpit et a menacé la sécurité des passagers et du personnel de bord", mais "il n'a pas pu pénétrer dans le cockpit", a déclaré dans un communiqué la police australienne.

Problèmes psychiques

Un commissaire australien a indiqué que le suspect avait apparemment eu des problèmes psychiques dans le passé. "Nous ne pensons pas pour le moment que ce soit lié au terrorisme", a-t-il ajouté à la chaîne de télévision australienne ABC News.

"Un membre de l'équipage lui a dit: 'Asseyez-vous, Monsieur, asseyez-vous', et il a répondu: 'Non, je ne vais pas m'asseoir. Je vais faire exploser l'avion'", a rapporté un passager, qui s'est levé et s'est dirigé vers l'homme.

Le suspect s'est alors enfui vers l'arrière de l'avion, où deux autres hommes l'ont maîtrisé, lui ont enlevé "un gros objet noir" qu'il portait et "l'ont attaché", a ajouté le passager.

Selon un autre passager, "les familles, les enfants étaient très effrayés. Certains criaient", a-t-il dit à la télévision Channel Nine. "On s'y est mis à trois ou quatre" pour aider à maîtriser l'homme.