Mines: le géant brésilien Vale enregistre sa première perte trimestrielle en dix ans

Vale fait état de sa première perte trimestrielle en dix ans. Sur les trois derniers mois de 2012, le géant minier brésilien de Saint-Prex a accusé une perte de 2,46 milliards de francs.

28 févr. 2013, 07:14
Vale, le minier brésilien dont le siège est à Saint-Prex (Vaud) a perdu 2,65 milliards de dollars (2,45 milliards de francs) en fin d'année 2012.

Le géant minier brésilien Vale, qui dispose d'un siège à St-Prex (VD), a fait état mercredi de sa première perte trimestrielle en dix ans. Il a passé dans ses comptes des charges liées à des litiges fiscaux et des dépréciations de la valeur de sites dont les retours ne répondent pas aux attentes.

Sur les trois mois à fin décembre 2012, le groupe a accusé une perte de 2,65 milliards de dollars (2,46 milliards de francs) contre un bénéfice de 4,67 milliards (4,34 milliards de francs) il y a un an.

Vale avait signalé peu avant Noël qu'il passerait dans ses comptes de quatrième trimestre une charge de près de 450 millions de dollars (419 millions de francs) pour couvrir des accords à l'amiable de litiges fiscaux en Suisse et au Brésil datant de 2006.

Le chiffre d'affaires net du groupe sur la période a baissé de 19%, à 11,72 milliards de dollars (11 milliards de francs). Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) a chuté de 97%, à 257 millions (240 millions de francs). Vale est le premier producteur mondial de minerai de fer et le numéro deux mondial du nickel,