Réservé aux abonnés

Les salaires peinent à suivre les prix

Les hausses n’égalent pas toujours le renchérissement, alors que l’économie cartonne.
04 déc. 2018, 00:01
La réalisation du métro de Lausanne a déclencé un boom immobilier à Lucens. La bourgade comptera 500 à 700 habitants de plus ces prochaines années.



Photo Lib/Alain Wicht, Lucens, le 02.04.2008 Quartier de villas en construction

Il y a des corps de métier heureux, comme les salariés de la construction ou ceux de l’industrie des machines. Ils recevront des augmentations supérieures au renchérissement dès janvier 2019, ce qui leur permettra, en théorie au moins, de voir leur pouvoir d’achat progresser. Ce sera le cas notamment des ouvriers de l’industrie des machines, qui recevront une augmentation de 1,2%, soit une progression de 44 à 70 francs par mois. Ou encore les 10 000 salariés de Fenaco (qui possède les magasins Landi), dont la masse salariale progressera aussi de 1,2 pour cent.

Pour...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois