Réservé aux abonnés

Google coupe les ponts avec Huawei

Le constructeur de téléphones chinois fait partie des entreprises jugées «à risque» par Washington.

21 mai 2019, 00:01
FILE - In this Dec. 18, 2018, file photo, an information board for employees' shuttle bus is on display near the Huawei office building at its research and development centre in Dongguan in south China's Guangdong province. The policy differences between the two major political parties vying for power at Australian elections on Saturday, May 18, 2019, have been described as the widest divide at a federal contest in 26 years. The Liberal-led coalition government has upset Beijing by blocking Chinese companies from buying a cattle empire and Sydney electricity provider and by banning Chinese technology giant Huawei from Australia’s 5G telecommunications network rollout this year. (AP Photo/Andy Wong, File) Australia Election The Issues

L’américain Google, dont le système mobile Android équipe l’immense majorité des smartphones dans le monde, a indiqué, dimanche, commencer à suspendre ses relations avec le chinois Huawei, qui fait partie des entreprises jugées «à risque» par Washington.

En pleines tensions commerciales avec Pékin, Donald Trump a interdit, cette semaine, aux groupes américains de commercer dans les télécommunications auprès de sociétés étrangères jugées dangereuses pour la sécurité nationale, une mesure qui cible notamment Huawei, le géant chinois des télécommunications, bête noire de Washington. Le groupe fig...