Votations fédérales du 22 septembre 2013
 07.08.2015, 11:49

L'initiative du GSsA massivement rejetée

chargement
C'est la deuxième rentrée de l'année pour l'armée suisse.

Votations du 22 septembre L'initiative du GSsA pour abolir l'obligation de servir est rejetée à la majorité des cantons.

La Suisse n'abrogera pas le service militaire obligatoire. Le peuple n'a laissé aucune chance à l'initiative populaire du Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA). Aucun canton n'a soutenu le texte, balayé dimanche par 73,2% des voix.

Un peu plus de 1,76 million de personnes ont glissé un "non" dans l'urne. Le camp du "oui" a réuni moins de 646'000 personnes. Il n'y a pas eu de "Röstigraben", même si les Romands ont été moins catégoriques.

Les plus hostiles à l'initiative du GSsA sont les Uranais (85%) devant les Nidwaldiens (84,3%) et les citoyens d'Appenzell Rhodes-Intérieures (84,2%). Bâle-Ville est le seul canton alémanique avec moins de sept opposants sur dix (60,9%).

L'initiative y obtient son meilleur score après le Jura (58,6%) et Genève, canton de Suisse le plus modéré avec seulement 57,9% de "non". Côté romand, les Genevois sont suivis par les Valaisans (74,8%) et les Fribourgeois (70,5%). Les Vaudois repoussent le texte par 66,2%, les Neuchâtelois par 62,4%. Berne enregistre 75,3% de "non", le Tessin 72%.

Torpiller l'armée

L'initiative voulait remplacer la conscription par une armée de volontaires et un service civil facultatif ouvert aux femmes. Ses partisans, anti-militaristes et gauche en tête, estimaient que cette formule plus moderne mettrait fin à un gaspillage de ressources et au recrutement inégal des soldats.

Ils ne s'accordaient toutefois pas sur une vision future de l'armée. La droite a eu beau jeu d'accuser les initiants de ne viser en fait qu'à torpiller l'armée et de dénoncer un texte qui nuirait à la sécurité du pays en affaiblissant un pilier de sa réussite.

Le GSsA sort affaibli de la campagne. Son échec n'est pas une surprise car le peuple a toujours refusé ses initiatives, mais les antimilitaristes ont déjà obtenu de meilleurs scores. Un premier texte du GSsA demandant l'abolition de l'armée avait recueilli 35,6% de "oui" en 1989. La deuxième initiative n'avait convaincu que 22% des votants en 2001.

Résultats par canton:

 Oui%Non%
Zurich12382228.6030905471.40
Berne7894424.6924078575.31
Lucerne2822522.549699677.46
Uri177014.961006285.04
Schwyz805716.224160583.78
Obwald204116.221054483.78
Nidwald237115.751268084.25
Glaris177717.91814782.09
Zoug787721.422890478.58
Fribourg2601629.536208770.47
Soleure1733822.176102677.83
Bâle-ville2090439.073260160.93
Bâle-camp.2248527.555913772.45
Schaffhouse789325.262335074.74
Appenzell ext.430722.311500277.69
Appenzell int.72015.78384384.22
Saint-Gall3227222.3511212077.65
Grisons1335222.884500877.12
Argovie4106821.2415224778.76
Thurgovie1422419.285957180.72
Tessin2799228.027190071.98
Vaud6394733.7812535566.22
Valais2490625.197396874.81
Neuchâtel1751937.582909662.42
Genève4780942.126569857.88
Jura774841.431095258.57
Suisse64543126.81176173873.19

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top