Coronavirus
 12.05.2020, 19:00

Le selfie de Ramon Zenhäusern: «J’ai eu du temps pour me reposer»

chargement
Le skieur haut-valaisan a retrouvé le chemin de l'entraînement.

En pause, vraiment? Chaque jour, un sportif valaisan susceptible de disputer une compétition majeure ces prochains mois nous raconte ses journées, ses possibilités d’entraînement et pose son regard sur le sport et la situation actuelle liée au coronavirus. Place au slalomeur de Coupe du monde Ramon Zenhäusern.

Cette entre-saison ne ressemble en rien aux précédentes. Non seulement parce qu’on est en train de vivre une crise sanitaire mondiale tout à fait exceptionnelle, mais aussi parce que j’ai enfin eu un peu de temps. Contrairement aux années passées, j’ai eu du temps pour me reposer, pour profiter de ma famille et de ma copine. Avant, je devais toujours courir à gauche et à droite pour répondre aux différentes sollicitations. Que ce soit des rendez-vous médiatiques ou des événements organisés par mes partenaires.

«Avant, je devais toujours courir à gauche et à droite pour répondre aux différentes sollicitations. Que ce soit des rendez-vous médiatiques ou des événements organisés par mes partenaires.»

 

Comme je n’avais pas encore terminé mon bachelor, je devais aussi toujours me plonger dans mes études. Depuis que j’ai ce diplôme en poche, je peux penser à autre chose et complètement lâcher prise. Je ne suis pas en train de vous dire que j’ai mis les pieds en éventail pour autant depuis que la saison s’est terminée précocement.

Après avoir passé quelques jours au chalet à Bürchen, je me suis rendu en Suisse alémanique, chez ma copine. On en a profité pour faire quelques sorties à vélo. Même si le cyclisme n’est pas trop ma tasse de thé, il m’a permis de poser les bases de ma condition physique en vue de la saison prochaine. Bon, c’était assez plat, donc relativement facile.

Les choses plus sérieuses ont repris ces derniers jours. J’ai commencé l’entraînement de condition physique avec mon préparateur de Swiss-Ski. En ski alpin, la préparation physique se fait de manière individuelle. Ces prochaines semaines, je vais aussi certainement reprendre mes raquettes de tennis. Les courts sont à nouveau accessibles. Même si j’ai plutôt l’habitude d’en pratiquer régulièrement en hiver avant mes courses, je vais profiter de taper quelques balles une fois par semaine. Et pourquoi pas aussi pratiquer un peu de planche à voile et du kite-surf.

A lire aussi : Et si c’était eux, les sportifs privilégiés?


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

RepriseFC Sion: une place à sauver en Super League et une coupe à reconquérir à huis closFC Sion: une place à sauver en Super League et une coupe à reconquérir à huis clos

TraditionsCoronavirus: malgré le confinement, le cœur des fanfares valaisannes n’a jamais cessé de battreCoronavirus: malgré le confinement, le cœur des fanfares valaisannes n’a jamais cessé de battre

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 29 maiCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 29 mai

PandémieCoronavirus: Donald Trump met fin à la relation des Etats-Unis avec l’OMSCoronavirus: Donald Trump met fin à la relation des Etats-Unis avec l’OMS

En pause, vraiment?Le selfie d’Eric Berguerand: «Les courses, ce n’est qu’un hobby…»Le selfie d’Eric Berguerand: «Les courses, ce n’est qu’un hobby…»

Top