Réservé aux abonnés

Salvan, Finhaut, Trient: trop petites pour fusionner?

Si le regroupement des trois communes de montagne de la vallée du Trient séduit, il pose notamment la question de la taille. Avec moins de 2000 habitants, cette nouvelle entité aurait-elle sa raison d’être?
04 mars 2020, 19:00 / Màj. le 05 mars 2020 à 17:22
Regrouper Salvan, Finhaut et Trient permettrait de conserver l'identité de ces villages de montagne. Mais est-ce un choix judicieux étant donné qu'ils ne sont pas tous reliés par la route?

Dans la carte potentielle du Valais en 2030, «Le Nouvelliste» a évoqué le retour du Grand Martigny, englobant dix communes dont les trois de la vallée du Trient. Mais pour elles, une autre option pourrait se dessiner: une fusion à trois entre Salvan, Finhaut et Trient. Cette nouvelle entité compterait moins de 2000 habitants et dégagerait 1,5 million de marge d’autofinancement. Est-ce trop petit pour fusionner? 

«Intéressant, mais difficilement réalisable»...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois