La 66e édition du Festival de Cannes s'ouvre mercredi

Le Festival de Cannes déroulera son tapis rouge pour la 66e fois du 15 au 26 mai 2013, sous la présidence du réalisateur et producteur américain Steven Spielberg.

15 mai 2013, 08:35
Vingt réalisateurs seront en lice pour tenter d'obtenir la prestigieuse palme d'or.

Comme chaque année à la même époque, les regards cinéphiliques du monde entier vont se tourner, l'espace de douze jours, vers la Croisette à Cannes. La cité azuréenne accueillera en effet du 15 au 26 mai 2013 la 66e édition du festival de cinéma le plus célèbre du monde.

Inauguré en 1946, le Festival de Cannes a accueilli tout au long de son histoire les plus grandes stars du 7e art, façonnant une image glamour indissociable de la manifestation. L'édition 2013 ne dérogera pas à la règle. De Leonardo Di Caprio à Marion Cotillard, en passant par Michael Douglas et Robert Redford, le talent  et l'élégance devraient une nouvelle fois être au rendez-vous.

La compétition longs métrages sera présidée cette année par Steven Spielberg. Récompensé à Cannes en 1974 par le prix du scénario pour "Sugarland Express", le réalisateur sera entouré d'un jury international, composé de l'acteur français Daniel Auteuil, de l'actrice indienne Vidya Balan, de la réalisatrice japonaise Naomi Kawase, de l'actrice australienne Nicole Kidman, du réalisateur taïwanais Ang Lee, du réalisateur roumain Cristian Mungiu, de l'actrice britannique Lynne Ramsay et de l'acteur autrichien Cristoph Waltz.

  

Vingt pour une palme

Vingt réalisateurs seront en lice pour tenter d'obtenir la prestigieuse palme d'or. Parmi eux, certains ont déjà eu l'honneur de recevoir la prestigieuse récompense. C'est le cas de Joel et Ethan Coen, primés en 1991 pour "Barton Fink", qui viendront présenter leur dernière création, "Inside Llewyn Davis". Roman Polanski, recompensé en 2002 pour "Le Pianiste", sera également de retour sur la Croisette avec sa "Vénus en Fourrure", alors que Steven Soderbergh, "palmedorisé" en 1989 pour "Sexe, Mensonges et Vidéo", viendra présenter "Ma Vie avec Liberace". 

Le Festival présentera également hors-compétition des films très attendus du grand public. Ce sera notamment le cas d'une nouvelle version de "Gatsby le Magnifique" par Baz Luhrmann, réalisateur de "Moulin Rouge",qui sera projeté en ouverture en avant-première mondiale. Egalement hors-compétition, "Zulu", du réalisateur français Jérôme Salle, réalisateur de "Largo Winch", clôturera le Festival.  

La bande-annonce de "Gatsby le Magnifique":

Hommages et souvenirs

Deux ans après avoir rendu hommage à Jean-Paul Belmondo, le Festival honorera cette année un autre monstre du cinéma français en la personne d'Alain Delon. Une copie entièrement restaurée de "Plein Soleil"  de René Clément sera projetée en présence de l'acteur. Sorti en 1960, le film avait réellement lancé la carrière du comédien.

L'acteur et réalisateur américain Jerry Lewis se verra également honoré par le biais de la projection de son dernier film "Max Rose".

Aux côtés d'oeuvres actuelles, Cannes n'en oublie pas pour autant la mémoire du 7e Art grâce à Cannes Classics, qui permettra de (re)découvrir une vingtaine d'oeuvres ayant marqué l'histoire du cinéma, parmi lesquels "Vertigo" d'Alfred Hitchcock, "Cléopatre" de Joseph L. Mankiewicz, en passant par "La Grande Bouffe" de Marco Ferreri, qui avait scandalisé la Croisette lors de sa présentation en 1973.

Le choc provoqué par "La Grande Bouffe" lors du Festival 1973 (images INA):

 

LES FILMS DE LA SELECTION OFFICIELLE

Un Château en Italie, de Valeria Bruni-Tedeschi (France)

Inside Llewyn Davis, de Joel et Ethan Coen (Etats-Unis)

Michael Kohlhaas, d'Arnaud des Pallières (France/Allemagne)

Jimmy P. (Psychothérapie d'un Indien des Plaines, d'Arnaud Desplechin (France)

Heli, d'Amat Escalante (Mexique)

Le Passé, d'Ashgar Farhadi (Iran/France)

The Immigrant, de James Gray (Etats-Unis)

Grigris, de Mahamat-Saleh Haroun (Tchad)

Only Lovers Left Alive, de Jim Jamrush (Etats-Unis)

Touch of Sin, de Jia Zhangke (Chine)

Like Father, Like Son. d'Hirokazu Kore-eda (Japon)

La Vie d'Adèle, d'Abdellatif Kechiche (France)

Shield of Straw, de Takashi Miike (Japon)

Jeune et Jolie, de François Ozon (France)

Nebraska, d'Alexander Payne (Etats-Unis)

La Vénus en Fourrure, de Roman Polanski (Pologne/France)

Ma Vie avec Liberace, de Steven Soderbergh (Etats-Unis)

La Grande Bellezza, de Paolo Sorrentino (Italie)

Borgman, de Alex van Warmerdam (Pays-Bas)

Only God Forgives, de Nicolas Winding Refn (Danemark/France)