Courrier des lecteurs

14.03.2021Un village d'irréductibles zadistes

Ce n’est pas vraiment un village. En fait, c’est la première ZAD de Suisse. Zone A Défendre. Cette «ZAD de la colline» se situe sur la colline du Mormont, dans le canton de Vaud. C’est un haut lieu de biodiversité, selon les associations de protection de l’environnement et l’Association de sauvegarde du Mormont. Selon Holcim Lafarge, l’entreprise de cimenterie qui l’exploite, c’est une source précieuse de roche calcaire à extraire pour satisfaire des besoins croissants.

Pour les zadistes, défendre et occuper la colline est le symbole d’un combat pour la vie. Qu’est-ce qui leur donne leur cohésion groupale, leur résilience et le courage de tenir dans l’inconfort? 

Premièrement, il y a l’organisation sans hiérarchie, avec une capacité d’autonomie, de responsabilisation et de créativité impressionnantes. Ce n’est pas la passivité et la soumission auxquelles nous nous sommes habitué.e.s dans notre civilisation qui nous berce avec ses écrans et nous gave de biens matériels.

Deuxièmement, le groupe fait preuve de capacités de bienveillance, d’inclusivité et d’écoute exceptionnelles. Il est aussi soutenu par de nombreux groupes et visit.eur.euse.s bienveillant.e.s.

Enfin il y a le sens de son combat: des alternatives au ciment existent, plus durables, tandis que la catastrophe environnementale en cours ôte toute perspective d’avenir à nos enfants. C’est une lutte contre la 6e extinction de masse. Orchidées contre béton armé. David contre Goliath.

Au début du printemps, et sans potion magique, ce sera un combat bien inégal contre la police qui les évacuera. Mais ce n’est qu’une défaite. David a tout de même fini par vaincre Goliath. Ce petit collectif insoumis est la preuve qu’un nouveau monde est en marche. 

Bravo et merci aux héroïnes et aux héros de la ZAD de la colline!
 

Séverine Cesalli, 1920
Top