Projet participatif: D’écrire ma ville raconte Sion à travers les chroniques de ses habitants

chargement

Littérature citoyenne L’association D’écrire ma ville lance pour la première fois à Sion son projet d’écriture participative. Les anecdotes des Sédunois seront réunies dans un livre prévu pour l’été 2022. Un appel à textes est lancé.

 02.07.2021, 12:05
Des permanences littéraires ont lieu du 8 juillet au 8 octobre pour venir en aide aux écrivains amateurs.

D’écrire ma ville est né à Monthey en 2019. L’écrivaine valaisanne Abigail Seran lance un projet d’écriture participative. Une idée qui vient des réseaux sociaux. Son objectif? Donner une voix à la population pour dresser un portrait kaléidoscopique de la ville.

Un succès, puisque l’initiative citoyenne a rassemblé 150 textes de 110 auteurs dans l’ouvrage «D’écrire ma ville Monthey», publié fin 2019. Le projet se développe dans d’autres communes de Suisse romande. Après Monthey, Bernex et Lausanne, c’est au tour de Neuchâtel et Sion de rejoindre D’écrire ma ville.

Pour la première fois à Sion

L’association est à la recherche de récits personnels, dont la ville de Sion servira de fil rouge. Les Sédunois sont invités à raconter des lieux, des personnalités, des anecdotes ou des souvenirs. Les brèves chroniques, au maximum 1200 signes (espaces inclus), seront réunies dans un livre aux Editions Soleil blanc. La publication du recueil est prévue pour juin 2022.

L’appel à textes est lancé et court jusqu’au 30 novembre 2021. Afin de permettre à tout le monde de s’exprimer, des professionnels de l’écrit accompagnent les participants dans la rédaction de leur chronique et s’adaptent au besoin de chacun.

Infos pratiques

Des permanences littéraires ont lieu du 8 juillet au 8 octobre dans la commune de Sion, afin de donner un coup de main aux plumes hésitantes.

Jeudi 8 juillet de 17 heures à 18 h 30, à la Galerie de la Grenette.
Samedi 14 août de 15 à 19 heures, à la place du Midi.
Samedi 21 août de 15 à 18 heures, à la Cave Chai du Baron à Bramois.
Jeudi 2 septembre à 18 h 30, à la Maison des Scorpions de Châteauneuf.
Vendredi 8 octobre de 18 à 20 heures, au bar L’Ambassade.

Les textes de maximum 1200 signes peuvent également être déposés sur le site de l’association via un formulaire.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Le bouquin tant attendu110 auteurs pour le livre «D’écrire ma ville, Monthey»110 auteurs pour le livre «D’écrire ma ville, Monthey»

Littérature citoyenneMonthey: «C’est un signe fort d’attachement à la ville» selon l’écrivaine Abigail Seran, instigatrice du projet «D’écrire ma ville»Monthey: «C’est un signe fort d’attachement à la ville» selon l’écrivaine Abigail Seran, instigatrice du projet «D’écrire ma ville»

Littérature citoyenneDes habitants et pendulaires de Monthey racontent leur ville: Christophe Ruppen, 57 ans (1/5)Des habitants et pendulaires de Monthey racontent leur ville: Christophe Ruppen, 57 ans (1/5)

Littérature citoyenneDes habitants et pendulaires de Monthey racontent leur ville: Lauren Vouillamoz, 25 ans (2/5)Des habitants et pendulaires de Monthey racontent leur ville: Lauren Vouillamoz, 25 ans (2/5)

Littérature citoyenneDes habitants et pendulaires de Monthey racontent leur ville: Johan Rochel, 35 ans (3/5)Des habitants et pendulaires de Monthey racontent leur ville: Johan Rochel, 35 ans (3/5)

LittératureDéjà 40 textes pour décrire la ville de SionDéjà 40 textes pour décrire la ville de Sion

Top