10.01.2019, 17:01

Pourquoi le débat autour du suicide assisté est inévitable

Premium
chargement
Pour Jean-Pierre Fragnière, la demande de s'en aller est liée à la croissance fulgurante des techniques d'entretien.

Société Pour le sociologue Valaisan Jean-Pierre Fragnière, l'évolution des techniques implique que chacun se positionne sur la manière dont il veut finir ses jours.

- Un sujet inéluctable:  «Il y a quarante ans, les maladies de fin de vie conduisaient inéluctablement à la mort. On voyait même des phrases comme «Dieu l’a rappelé à lui» sur les images mortuaires. Mais aujourd’hui, nous sommes dans une situation nouvelle. On continue à mourir, mais il existe un certain nombre de techniques permettant de réparer beaucoup de choses, comme il existe de nombreux instruments pour prolonger la vie. Dans ces...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

Série 1A/3De plus en plus de Valaisans recourent au suicide assistéDe plus en plus de Valaisans recourent au suicide assisté

Série 1B/3Suicide assisté: les homes valaisans divisés sur la questionSuicide assisté: les homes valaisans divisés sur la question

Série 2/3La coprésidente d’EXIT: «Ce n’est pas parce qu’une personne nous appelle qu’elle passera à l’acte»La coprésidente d’EXIT: «Ce n’est pas parce qu’une personne nous appelle qu’elle passera à l’acte»

Série 3/3Partir avec EXIT: établie en Valais, une octogénaire se confiePartir avec EXIT: établie en Valais, une octogénaire se confie

Top