10.01.2019, 17:01

Pourquoi le débat autour du suicide assisté est inévitable

Premium
chargement
Pour Jean-Pierre Fragnière, la demande de s'en aller est liée à la croissance fulgurante des techniques d'entretien.

Société Pour le sociologue Valaisan Jean-Pierre Fragnière, l'évolution des techniques implique que chacun se positionne sur la manière dont il veut finir ses jours.

- Un sujet inéluctable:  «Il y a quarante ans, les maladies de fin de vie conduisaient inéluctablement à la mort. On voyait même des phrases comme «Dieu l’a rappelé à lui» sur les images mortuaires. Mais aujourd’hui, nous sommes dans une situation nouvelle. On continue à mourir, mais il existe un certain nombre de techniques permettant de réparer beaucoup de choses, comme il existe de nombreux instruments pour prolonger la vie. Dans ces...

À lire aussi...

Série 1A/3De plus en plus de Valaisans recourent au suicide assistéDe plus en plus de Valaisans recourent au suicide assisté

Série 1B/3Suicide assisté: les homes valaisans divisés sur la questionSuicide assisté: les homes valaisans divisés sur la question

Série 2/3La coprésidente d’EXIT: «Ce n’est pas parce qu’une personne nous appelle qu’elle passera à l’acte»La coprésidente d’EXIT: «Ce n’est pas parce qu’une personne nous appelle qu’elle passera à l’acte»

Série 3/3Partir avec EXIT: établie en Valais, une octogénaire se confiePartir avec EXIT: établie en Valais, une octogénaire se confie

Top