Réservé aux abonnés

Pourquoi le débat autour du suicide assisté est inévitable

Pour le sociologue Valaisan Jean-Pierre Fragnière, l'évolution des techniques implique que chacun se positionne sur la manière dont il veut finir ses jours.
10 janv. 2019, 17:01
Pour Jean-Pierre Fragnière, la demande de s'en aller est liée à la croissance fulgurante des techniques d'entretien.

- Un sujet inéluctable:  «Il y a quarante ans, les maladies de fin de vie conduisaient inéluctablement à la mort. On voyait même des phrases comme «Dieu l’a rappelé à lui» sur les images mortuaires. Mais aujourd’hui, nous sommes dans une situation nouvelle. On continue à mourir, mais il existe un certain nombre de techniques permettant de réparer beaucoup de choses, comme il existe de nombreux instruments pour prolonger la vie. Dans ces conditions, cela pose le problème de la décision d&rsqu...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois