15.12.2019, 11:20

Le parlementaire valaisan Philipp Matthias Bregy quitte le Conseil communal de Naters

chargement
Philipp Matthias Bregy a succédé à Viola Amherd au Conseil national, lorsque la Haut-Valaisanne est devenue conseillère fédérale il y a un an.

Politique Réélu conseiller national en octobre dernier, Philipp Matthias Bregy abandonne la politique communale. Un an après avoir quitté le Grand Conseil.

Dès 2020, Philipp Matthias Bregy ne sera plus conseiller communal à Naters. Réélu en octobre dernier au Conseil national, où il était entré en cours de législature lorsque Viola Amherd avait accédé au Conseil fédéral, le PDC noir entend se concentrer sur son mandat de parlementaire et son métier d’avocat. Celui qui partage une étude avec le sénateur Beat Rieder aimerait aussi passer plus de temps avec sa famille. En entrant au Palais fédéral, le Haut-Valaisan avait déjà quitté le Grand Conseil où il était chef de son groupe.

A lire aussi : Frühstück avec Philipp Matthias Bregy: une entrée au National à la fois tardive et prématurée de quelques mois

Le Conseil d’Etat a accepté sa démission, communique la commune de Naters. Ce sera la suppléante Charlotte Salzmann-Briand, première vient-ensuite, qui succédera à Philipp Matthias Bregy. En 2016, ce denier avait échoué à décrocher la présidence de Naters face à l’UDC Franz Ruppen, un autre avocat et conseiller national habitant cette ville de plus de 10 000 habitants.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CommentaireBilan de Philipp Matthias Bregy: Le dernier arrivé n’est pas le premier venu. Le commentaire de Stéphanie GermanierBilan de Philipp Matthias Bregy: Le dernier arrivé n’est pas le premier venu. Le commentaire de Stéphanie Germanier

Top