04.07.2018, 00:01

Des contrôles expéditifs qui font grincer des dents

Premium
chargement
Pour les syndicats, le délai de huit jours est à peine suffisant pour effectuer les contrôles nécessaires avant l’arrivée de travailleurs européens sur les chantiers suisses.
Par Sevan Pearson

EMPLOI Ignazio Cassis a proposé de réduire le délai de huit jours imposé aux entreprises européennes pour annoncer les travailleurs détachés qu’elles envoient en Suisse. Les cantons réagissent de façon nuancée.

Le ministre des Affaires étrangères, Ignazio Cassis, est prêt à remettre en question certaines mesures d’accompagnement dans les négociations de l’accord-cadre avec l’Union européenne (UE). Il préconise de diviser par deux le délai de huit jours imposé aux entreprises étrangères pour annoncer les salariés qu’elles envoient en Suisse à titre temporaire. Ce délai permet à l’administration de faire les...

À lire aussi...

Au ralentiColis international: la livraison prend encore entre 10 et 15 jours en moyenneColis international: la livraison prend encore entre 10 et 15 jours en moyenne

live
En directCoronavirus: la Californie ferme à nouveau ses restaurants et barsCoronavirus: la Californie ferme à nouveau ses restaurants et bars

EnquêtePolitique: «Je n’ai rien à cacher sur mes activités», se défend Philippe BauerPolitique: «Je n’ai rien à cacher sur mes activités», se défend Philippe Bauer

ENQUÊTEPolitique: pour Mathias Reynard, «la transparence va renforcer la confiance»Politique: pour Mathias Reynard, «la transparence va renforcer la confiance»

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 13 juilletCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 13 juillet

Top