11.06.2018, 00:01
Lecture: 4min

Le cavalier seul de Trump face à ses alliés

Premium
chargement
Aucun incident ne devait venir contrarier la posture de «dur à cuire» de Donald Trump.
Par MAURIN PICARD, New York

DIPLOMATIE Le chef de l’Etat américain aurait fait volte-face au G7 pour ne pas apparaître faible avant sa rencontre avec Kim.

Donald Trump avait prévenu. Tout, dans son face-à-face avec le dictateur nord-coréen Kim Jong-un, serait question «d’attitude». Rien ne devait être laissé au hasard, aucun incident ne devait venir contrarier sa posture de «dur à cuire», de président rebelle qui ne s’agenouille devant personne et ne cède pas un pouce de terrain, au nom des intérêts supérieurs de l’Amérique....

À lire aussi...

live
pandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 19 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 19 septembre

violencesBiélorussie: centaines de personnes arrêtées lors d’une manifestation de femmes à MinskBiélorussie: centaines de personnes arrêtées lors d’une manifestation de femmes à Minsk

tensionsThaïlande: dizaines de milliers de manifestants à Bangkok contre le gouvernementThaïlande: dizaines de milliers de manifestants à Bangkok contre le gouvernement

convalescenceL’opposant russe Alexeï Navalny se rétablit doucementL’opposant russe Alexeï Navalny se rétablit doucement

Dégâts investiguésLiban: plus de 85’000 locaux endommagés par l’explosion au port de BeyrouthLiban: plus de 85’000 locaux endommagés par l’explosion au port de Beyrouth

Top