«Ce que j’aime à Savièse, c’est…»

chargement

Ma commune Joseph Héritier a régalé les Saviésans pendant vingt ans dans sa boulangerie. Il est très attaché à sa commune et à ses traditions et il s’investit dans des sociétés locales.

 18.02.2021, 17:00
Ce boulanger-pâtissier à la retraite est encore très actif dans sa commune.

Saviésan pure souche, Joseph Héritier a appris le métier de boulanger-pâtissier à Sion. Son diplôme en poche, il a travaillé à Monthey avant de revenir dans le Valais central et de tenir le Pénalty pendant deux ans. En 1996, il a repris la Saviésanne.

Depuis 2016, il vit une retraite active. Il est bénévole pour la paroisse. Il a aussi soutenu l’association Annapurna en partant au Népal pour aider au développement d’une boulangerie et former des jeunes. En Birmanie, il a également inculqué les bases de sa profession à des cuisiniers.

Parallèlement, il accompagne de nombreuses familles en deuil en qualité de représentant d’une entreprise de pompes funèbres.

Qu’est-ce qui fait la richesse de votre commune?

Ce sont ses habitants d’abord. Et ensuite ses commerces. Cafés, magasins de fleurs, activités diverses dans lesquelles de jeunes patrons ont mis leur savoir-faire et leur enthousiasme. Soutenons-les!

Un endroit ou une curiosité que vous aimez faire découvrir?

J’apprécie particulièrement le château de la Soie. Ses 800 ans ont été célébrés en 2019. Je peux d’ailleurs l’apercevoir depuis ma maison. Là-haut, la vue sur toute la plaine du Rhône est très belle. Je vais aussi souvent me promener sur le Bisse du Torrent Neuf. Et je suis fier des salles d’exposition de ma commune.

A lire aussi: Savièse: le château de la Soie ou 800 ans d’histoire

 

Joseph Héritier est l’un des bénévoles de la paroisse. Dans l’église de Saint-Germain, il aime admirer les œuvres d’Ernest Biéler. © Sacha Bittel

 

Le bistrot dans lequel vous vous rendez à l’heure de l’apéro?

A Granois, nous avons la chance d’avoir deux établissements publics, le Château de la Soie et le New Bisse, où j’aime rencontrer des gens du village et d’ailleurs.

 

1046844


 

Un lieu pour vous ressourcer?

Je prends plaisir à m’occuper de mon jardin et de mes fleurs. Dès que j’ai un moment, je monte à mon chalet de Dilogne pour faire de longues balades.

La manifestation qui vous plaît?

Je suis le capétan de la Fête-Dieu de Granois depuis 1974. Je porte fièrement «l’esponton» qui est le symbole de la justice . En 2019, j’ai participé ainsi à ma dixième fête dans mon village. Chaque année, durant la semaine sainte, je participe à Drône à la fabrication du pain de Pâques qui est distribué ensuite à la population. Et je n’oublie pas le Carnaval. Je fais partie d’un groupe. Les Cokyens et les Cokyenes animent avec bonne humeur les cortèges de Savièse et de Sion.

Ce que vous aimeriez voir évoluer ou aboutir?

J’ai un projet qui me tient à cœur et que je partage avec d’autres bénévoles. Il s’agit de développer un magasin de la solidarité qui doit voir le jour à la mi-mars si tout se passe bien. Nous mettrons à disposition des personnes démunies des denrées et des vêtements pour enfants et jeunes en échange d’une petite contribution pécuniaire.
 

Vous voulez partager l’amour de votre ville ou de votre village? Contactez notre rédaction Près de chez vous par courriel à pcv@lenouvelliste.ch

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Mon village«Ce que j’aime à Sembrancher, c’est…»«Ce que j’aime à Sembrancher, c’est…»

Mon village«Ce que j’aime à Evolène, c’est…»«Ce que j’aime à Evolène, c’est…»

Mon village«Ce que j’aime à Conthey, c’est...»«Ce que j’aime à Conthey, c’est...»

Mon village«Ce que j’aime à Morgins, c’est…»«Ce que j’aime à Morgins, c’est…»

Top