09.07.2012, 07:00

Le "Jerrycan space tour" entre en orbite au Festival de la Cité

chargement
"Jerrycan space tour" le nouveau spectacle de Christophe Balleys.

 09.07.2012, 07:00 Le "Jerrycan space tour" entre en orbite au Festival de la Cité

Par CHRISTELLE MAGAROTTO

Chanson romande L'artiste genevois Christophe Balleys présente son spectacle suspendu.

"Au tennis, 32 joueurs entrent en jeu: un seul gagne. Et c'est rarement nous" , s'amuse l'artiste genevois Christophe Balleys, alias Jerrycan. "J'ai commencé la guitare durant l'adolescence, les jours pluvieux, quand je ne pouvais pas m'adonner à mon sport... Mais je jouais surtout pour me libérer du cadre strict de la compétition."

Depuis, le sport est passé au second plan dans la vie du chanteur, mais ce besoin cathartique des jeunes années demeure l'étincelle créatrice qui attise sa démarche musicale. "Pampa", titre de son premier album, l'illustre bien: le compositeur, sur des mots de Queneau, recrée une atmosphère dans laquelle tous les possibles sont permis. Et envisagés.

Sur cette chanson, en automne dernier à l'Usine à gaz de Nyon, en première partie du duo français Brigitte, Jerrycan s'est même laissé aller à un strip-tease. "Je pensais que les gens arriveraient au fur et à mesure du concert. Mais non, ils étaient tous là, et l'ambiance était chaude!"

Il explique que des images de lui étaient projetées derrière lui sur scène dans des cercles: des photos sur lesquelles il ôtait sa combinaison de ski rétro, son habit de scène. Le résultat d'un lendemain de fête avec ses musiciens... "Durant ce concert, j'ai lâché prise. Au fur et à mesure de la chanson, je me suis dénudé... Sans faire l'intégrale non plus."

Un acte inscrit dans l'immédiat donc. Qu'il ne refera que si le moment se représente. Mais si ces concerts donnent place à une telle spontanéité, et que l'artiste a en tête "plusieurs scénarios possibles" , ils n'en sont pas moins conceptualisés. Pour "Jerrycan space tour", le spectacle qu'il produira tous les jours à Lausanne dans le cadre du Festival de la Cité, le chanteur a prévu d'être suspendu dans les airs, alors que ses musiciens seront surélevés sur des totems. "Au début du concert, je décollerai comme une fu sée." Des animations créées par les vidéastes viendront compléter l'ascension pour renforcer l'imaginaire des spectateurs.

Jerrycan revendique cette mégalomanie qui contraste avec le peu de moyens. "C'est cette démesure qui m'intéresse en ce moment. Je ne raconte pas des histoires. Je cherche à créer des ambiances." L'artiste, s'inscrit dans la veine des "Mathieu Boogaerts, de Philippe Katerine, ou même de M". Sur scène, il alterne exubérance et tendresse. Comme quand il parle de sa musique. Pampa! 

Du 10 au 15 juillet, Jerrycan sera au Festival de la Cité à Lausanne pour des concerts suspendus. Ainsi que les 10, 11, 12 juillet à minuit, pour une "guitar battle heroes": "Si tu es guitariste, que tu es un peu fou et que tu te prends pas au sérieux, viens faire le show!"

Ecoutez ci-dessous la chronique quotidienne de Valérie Ogier sur Option Musique consacrée aux nouvelles voix de la chanson romande:

 

Jerrycan. [mx3.ch/artist/jerrycan]

 

Une vidéo de Jerrican sur Youtube:


Top