Réservé aux abonnés

Ces importations de vin qui exaspèrent les vignerons

La pression des vins étrangers est régulièrement avancée comme une explication aux difficultés rencontrées par la viticulture suisse. Zoom sur le marché des importations, à l’heure où les prix constatés aux douanes ont fortement reculé.
27 juil. 2020, 18:00 / Màj. le 27 juil. 2020 à 21:38
En grande surface, certaines bouteilles de vin étranger sont vendues moins de 3 francs. Mais le prix moyen des produits importés est de 6 fr. 90, contre 9 fr. 25 pour les crus suisses.

Pour beaucoup de vignerons, elles sont la cause de tous les maux. Les importations de vin étranger reviennent dans chaque discussion autour des difficultés de la viticulture suisse. «Ces produits majoritairement d’entrée ou de milieu de gamme tirent les prix du marché vers le bas. C’est une forme de concurrence déloyale contre laquelle on ne peut pas lutter», regrette par exemple Alexandre Stauffer. En décembre dernier, le vigneron-encaveur sierrois manifestait à Berne avec d’autres sympathisants des Raisins de la c...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois