Réservé aux abonnés

L’autre face de la PDG

«Encordés» du Valaisan Frédéric Favre sera projeté en ouverture du 48e Festival du film alpin, qui se déroulera du 5 au 12 août.

20 juil. 2017, 23:14
/ Màj. le 21 juil. 2017 à 00:01
Dans son documentaire, Frédéric Favre s'est focalisé non sur les meilleurs compétiteurs, mais sur les autres participants.

Un autre regard sur la Patrouille des glaciers. C’est ce que proposera en ouverture le 48e Festival international du film alpin des Diablerets (FIFAD) en projetant le 5 août «Encordés», de Frédéric Favre. «J’ai participé plusieurs fois à cette course et j’ai souvent été frustré du traitement qui lui est réservé dans les médias», déplore le réalisateur, qui estime qu’on passe à côté de l’essentiel. «Ce qu’on voit à la télévision, c’est la performance, les premiers, les super-héros. Moi, ce qui m’intéresse, ce sont les autres, les héros avec leur fragilité, leurs peurs qu’ils sont capables de d...