Tennis: «Roger Federer va bien et a recommencé à travailler sur le plan physique»

Severin Lüthi, capitaine de l’équipe de Suisse de Coupe Davis, est confiant sur le retour de Roger Federer sur le terrain. L’ancien numéro 1 mondial reprendra l’entraînement à la raquette à la mi-août et a toujours comme objectif l’Open d’Australie.

24 juil. 2020, 16:41
Severin Lüthi s'est montré rassurant au sujet de Federer. (archives)

Roger Federer est dans les temps: tel est le message délivré par le capitaine de l’équipe de Suisse de Coupe Davis Severin Lüthi à Bienne à la veille des trois coups de la Pro Cup.

«Roger va bien. Très bien même, mais cela n’est pas étonnant quand on connaît sa manière de voir toujours le côté positif des choses, explique le Bernois. Il fait sa physio. Il a recommencé à travailler sur le plan physique. La prochaine étape sera la reprise à la mi-août de l’entraînement raquette en main.»

Nous nous tenons à ce qui a été décidé: Roger reviendra pour l’Open d’Australie 2021 s’il a lieu.
Severin Lüthi, capitaine de l’équipe de Suisse de Coupe Davis

Opéré à deux reprises au genou droit, l’homme aux vingt titres du Grand Chelem ne rejouera pas en 2020 même dans le cas où ses progrès dépasseraient les pronostics les plus optimistes de la faculté. «Nous nous tenons à ce qui a été décidé: Roger reviendra pour l’Open d’Australie 2021 s’il a lieu, assure Severin Lüthi. Une réflexion est toutefois engagée sur l’opportunité de jouer un tournoi juste avant Melbourne.»

A lire aussi : Tennis: Roger Federer met fin à sa saison après une nouvelle opération au genou droit

Severin Lüthi a, par ailleurs, salué l’initiative de Swiss Tennis qui permettra ce week-end à ses meilleurs joueurs, à l’exception de Roger Federer et de Stan Wawrinka, de se retrouver à Bienne pour une exhibition. «Avec la présence de la télévision samedi pour une retransmission en direct, cette Pro Cup offre une belle visibilité à notre sport», se réjouit le Bernois.

 

 

Comme tout un chacun, Severin Lüthi ignore de quoi demain sera fait dans le monde du tennis. «Il y a deux mois, j’étais prêt à parier que la saison 2020 était terminée, lâche-t-il. Mais les Grands Chelems ne cessent de pousser pour une reprise. Je crois que cela demeure toutefois du 50-50 pour l’US Open. En revanche, on aura très certainement une saison sur terre battue avec Madrid, Rome et Roland-Garros.»