Votre hiver
 25.11.2018, 08:00

Magazine "Votre hiver": Ces pistes mythiques vous arracheront peut-être des larmes

chargement
La piste de Mont-Lachaux est considérée comme la plus dure du circuit féminin. Christian Hofmann

Pistes noires A 20 minutes de voiture de Sion, les stations de Crans-Montana et de Veysonnaz proposent aux skieurs trois des plus belles pistes noires du monde.

Les pistes de ski mythiques, ce n’est pas vraiment ce qui manque en Valais. Mais en la matière, difficile de nier que Crans-Montana tient le haut du pavé avec la Nationale et Mont-Lachaux! Et ce depuis les championnats du monde de 1987 au moins. Cette année-là, le ski suisse était à son apogée et nos athlètes avaient moissonné pas moins de quatorze médailles dont huit d’or. La bien nommée Nationale avait même vu une course historique avec quatre suisses parmi les quatre premiers!

«En 1907 déjà, la première course de coupe du monde, qui partait de la Plaine morte pour rallier Montana, passait par la Nationale», rappelle Marius Robyr, président du comité d’organisation des courses de coupe du monde à Montana. Et en 2012, après la victoire de Didier Cuche, Bernard Russi affirmait tout bonnement sur le ton de l’évidence que ces 7 km et 620 m de dénivelé, constituait la plus belle piste de super G masculine du monde! Quant la à très difficile et très technique piste Mont-Lachaux, avec ses 2,45 km et ses 665 m de dénivelé à 31% de pente moyenne, il s’agirait de la plus dure du circuit féminin, à en croire Marius Robyr. Elle est d’ailleurs surnommée parfois «la Kitzbuehel des dames». Les meilleures skieuses mondiales le constateront les 23 et 24 février prochains lors de la prochaine manche de Coupe du Monde.

Ces deux noires ont été totalement remodelées aux exigences ski moderne en 2008 pour près de dix millions de francs. Difficile dès lors pour le skieur lambda de ne pas avoir envie de s’y frotter également. D’autant que la vue qu’offre ces deux pistes vaut le détour. Sur ces pentes, quelques-uns des plus beaux 4000 valaisans vous font face avec les vergers de la plaine du Rhône et de superbes parcelles boisées en contrebas. «En 2011, lors de la Coupe du monde junior, certaines filles pleuraient tant le paysage était époustouflant ce jour-là sous le soleil. Leur émotion m’avait fait forte impression», se souvient Marius Robyr. Peut-être que ces deux mythes vous arracheront également quelque larmes de joie ou d’émerveillement…

 

Cet article peut être consulté dans notre magazine «Votre Hiver» en cliquant sur sa couverture ci-dessous.

 

 

Piste de l’Ours 
C’est une autre légende valaisanne du ski. La piste phare du beau secteur Thyon-Veysonnaz du domaine des 4 Vallées, c’est 3 km 470, soit 900 m de dénivelé à 35% de déclivité moyenne avec des pics à 51%. C’est aussi 30 Coupes du Monde de ski, 9 de snowboard  cross et une télécabine 10 places charriant 1550 personnes par heure et donc peu susceptible de vous imposer longtemps une file… «Cette noire a été tracée en 1969 dans la forêt de l’ours dans laquelle elle serpente toujours. Elle exploite au mieux les courbes du terrain et elle offre une incroyable vue sur Sion avec les Alpes bernoises en toile de fond», souligne Jasmine Ramondt-Fragnières, responsable de Veysonnaz Tourisme. Cerise sur le gâteau, son exposition nord lui assure un bon enneigement toute la saison. Cette année du 7 au 10 février, pour la première fois, la piste accueillera la coupe du monde de ski handicap. Puis du 12 au 17 mars, celles de snowboard cross et de skicross.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top