09.09.2020, 05:30

Le Valais romand compte 63 communes, on vous raconte 63 histoires

chargement
Le Valais romand compte 63 communes, on vous raconte 63 histoires

Une commune, une histoire Pour prendre un peu de recul sur les communales qui approchent, "Le Nouvelliste" a demandé à ses journalistes de partir à la recherche d'anecdotes pas forcément très connues qui se racontent dans les bistrots des communes du canton. Ces histoires avec un petit "h" qui font l'Histoire, avec un grand "H" du Valais.

Dans moins de deux mois, vous élirez les nouvelles autorités de vos communes. «Le Nouvelliste» vous accompagnera dans cette campagne à travers un rendez-vous hebdomadaire tous les samedis qui débutera le 12 septembre. En février dernier, nous avions déjà évoqué les grands enjeux actuels et futurs des communes valaisannes à travers plus de trente articles que vous pouvez retrouver à l’adresse dans notre premier dossier thématique.

Mais nous voulions aussi profiter de cette année d’élections communales pour vous faire découvrir les petites histoires – actuelles ou passées – qui font le charme ou participent à l’ADN des 63 communes du Valais romand. 

Une commune vit à travers les personnages qui la composent. Comme le boulanger de Finhaut qui a offert à ses concitoyens 23 cloches du carillon, la grand-mère et la petite-fille de Fully qui ont fait renaître une épicerie historique ou encore cette femme atypique de Chalais qui a créé une fondation uniquement en faveur de la formation de jeunes… hommes. 

Une commune, c’est aussi l’addition des initiatives de ses habitants. A Mase, une nouvelle solidarité est née grâce à un groupe WhatsApp. A Champéry, une soixantaine d’habitants se partagent un chalet d’altitude reconstruit dans les années 70. Tandis qu’à Conthey, on compte jusqu’à 80 sociétés locales dont quatre fanfares, quatre ski-clubs et deux clubs de foot. 

Enfin, une commune, c’est aussi et peut-être surtout son passé qui concerne la moitié des histoires que l’on vous propose dans ce supplément. Un passé qui permet de comprendre que la politique dans la première moitié du XXe siècle pouvait s’avérer très particulière comme à Chamoson, Vétroz ou Veysonnaz. Un passé qui nous rappelle des projets jamais aboutis qui auraient pu transformer le Valais: une station de 5000 lits sur le mont de l’Arpille ou un parc d’attractions à Saint-Léonard. Ou encore un passé qui regorge de perles journalistiques: des stars internationales de passage au Central de Massongex, au combat de reines illégal de Leytron en passant par le rescapé de l’avalanche de 1957 arrivée jusqu’à l’entrée du village de Basse-Nendaz.

N’hésitez plus. Partez à la découverte des 63 communes du Valais romand à travers ce supplément à conserver sur la table de votre salon ou sur une étagère de votre bibliothèque. Bonne lecture.

A lire aussi : Les 63 histoires des 63 communes du Valais romand


À lire aussi...

Une commune, une histoireArbaz a toujours été une commune viticoleArbaz a toujours été une commune viticole

UNE COMMUNE, UNE HISTOIRELe rire du boulanger dans les cloches de FinhautLe rire du boulanger dans les cloches de Finhaut

Une commune, une histoireIsérables: l’escroquerie à l’assurance qui devait sauver la fanfare de la failliteIsérables: l’escroquerie à l’assurance qui devait sauver la fanfare de la faillite

Une commune, une histoireArdon, de fer et de feuArdon, de fer et de feu

Une commune, une histoireL'étonnante histoire du socialisme d’IcogneL'étonnante histoire du socialisme d’Icogne

Top